La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1966
    +0,0053 (+0,44 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 001,12
    -40,47 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    327,89
    -9,61 (-2,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3303
    -0,0053 (-0,40 %)
     

Résultats des neuf premiers mois de 2020 : SCOR dégage des résultats solides au cours des neuf premiers mois de 2020

SCOR
·23 min de lecture

Communiqué de presse 6 novembre 2020 - N° 23

Résultats des neuf premiers mois de 2020

SCOR dégage des résultats solides
au cours des neuf premiers mois de 2020

SCOR continue de démontrer sa capacité à absorber les chocs et dégage des résultats satisfaisants au cours des neuf premiers mois de 2020. En matière de réassurance de dommages et de responsabilité, il n’y a pas de changement notable dans l’estimation de l’exposition du Groupe à la pandémie de Covid-19 par rapport à celle communiquée le 23 juillet 2020. En matière de réassurance vie, les déclarations de sinistres liés à la pandémie de Covid-19 reçues par le Groupe sont plus favorables qu’attendu pour son portefeuille de réassurance aux États-Unis.

  • Les primes brutes émises du Groupe atteignent EUR 12 283 millions au cours des neuf premiers mois de 2020, en hausse de 2,3 % à taux de change constants par rapport aux neuf premiers mois de 2019 (+1,9 % à taux de change courants).

  • SCOR Global P&C enregistre des primes brutes émises en hausse de 2,9 % à taux de change constants par rapport aux neuf premiers mois de 2019 (+1,9 % à taux de change courants). La rentabilité technique de SCOR Global P&C au cours des neuf premiers mois de 2020 a été impactée par la pandémie de Covid-19 et par une série de catastrophes naturelles, ce qui se traduit par un ratio combiné net de 100,7 %.

  • SCOR Global Life enregistre une croissance de ses primes brutes émises de 1,9 % à taux de change constants par rapport aux neuf premiers mois de 2019 (+1,9 % à taux de change courants). SCOR Global Life affiche une marge technique de 5,8 % au cours des neuf premiers mois de 2020, après prise en compte de l’impact de la pandémie de Covid-19.

  • SCOR Global Investments dégage un rendement des actifs de 2,6 % au cours des neuf premiers mois de 2020.

  • Le ratio de coûts du Groupe s’établit à 4,4 % des primes brutes émises, meilleur que l’hypothèse d’environ 5,0 % du plan « Quantum Leap ».

  • Le résultat net du Groupe atteint EUR 135 millions pour les neuf premiers mois de 2020. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) ressort à 2,9 %, soit 235 points de base au-dessus du taux sans risque1. Le rendement normalisé2 des capitaux propres s’établit à 10,6 %, soit 1 004 points de base au-dessus du taux sans risque3.

  • Le Groupe dégage un cash-flow opérationnel élevé de EUR 661 millions au cours des neuf premiers mois de 2020. Les liquidités totales du Groupe, à un niveau très élevé, ressortent à EUR 2,4 milliards au 30 septembre 2020.

  • Les capitaux propres du Groupe atteignent EUR 6 249 millions au 30 septembre 2020, en baisse de EUR 125 millions par rapport au 31 décembre 2019, du fait principalement de la baisse du dollar américain. Il en ressort un actif net comptable par action élevé de EUR 33,51, contre EUR 34,06 au 31 décembre 2019.

  • Le ratio d’endettement financier du Groupe s’établit à 29,0 % au 30 septembre 2020, en augmentation de 2,6 points par rapport au 31 décembre 2019. Le ratio d’endettement financier ajusté s’établit à 28,0 % après prise en compte du remboursement anticipé d’une dette subordonnée4 le 20 octobre 2020.

  • Le ratio de solvabilité estimé du Groupe au 30 septembre 2020 s’élève à 215 %, dans la partie haute de la zone de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le plan stratégique « Quantum Leap ». La hausse de ce ratio par rapport à son niveau au 30 juin 2020, où il s’établissait à 205 %, est principalement imputable à la forte génération de capital opérationnelle au troisième trimestre ainsi qu’à l’émission réussie de titres obligataires subordonnés de niveau 2 pour un montant de EUR 300 millions5.

Denis Kessler, Président-Directeur général de SCOR, déclare : « SCOR démontre une nouvelle fois la pertinence de sa stratégie et la résilience de son modèle économique au cours des neuf premiers mois de 2020. Le Groupe continue de développer son fonds de commerce et enregistre des résultats satisfaisants compte tenu des chocs majeurs auxquels le secteur a fait face depuis le début de l’année, marqué par la pandémie de Covid-19 mais aussi par une série de catastrophes naturelles ainsi que par des sinistres industriels et commerciaux de grande ampleur. SCOR continue de bénéficier d’une assise financière très forte, récemment saluée par l’ensemble des quatre grandes agences de notation - A.M. Best, Fitch, Moody’s et Standard & Poor’s - qui ont confirmé sa note de solidité financière de niveau « AA- ». Fort de son niveau de solvabilité optimal et de son fonds de commerce de tout premier rang, le Groupe aborde la saison des renouvellements dans une très bonne position pour tirer pleinement parti des hausses tarifaires et de l’amélioration des termes et conditions en assurance et réassurance de dommages et de responsabilité. »

***

Point sur la pandémie de Covid-19

Le coût estimé de la pandémie de Covid-19 enregistré dans les comptes du Groupe au cours des neuf premiers mois de 2020 s’élève à EUR 256 millions (net de rétrocession, net de primes de reconstitution et avant impôts) en matière de réassurance de dommages et de responsabilité6 et à EUR 251 millions (net de rétrocession et avant impôts) en matière de réassurance vie7, qui se décompose pour ce dernier montant en EUR 233 millions pour les sinistres8 issus du portefeuille de mortalité aux États-Unis et EUR 18 millions pour les déclarations de sinistres sur les autres marchés.

  • En matière de réassurance de dommages et de responsabilité, il n’y a pas de changement notable dans l’estimation de l’exposition du Groupe à la pandémie de Covid-19 par rapport à celle communiquée le 23 juillet 2020 lors de la présentation des résultats du premier semestre 2020, ce qui atteste de la prudence de SCOR en matière de provisionnement. Le montant des déclarations de sinistres liés à la pandémie effectivement reçues au 30 septembre 2020 s’établit au total à EUR 92 millions, dont seulement EUR 8 millions ont été effectivement payés à cette date.


    • En matière de couvertures d’annulation, de report ou de relocalisation d’événements, SCOR ne souscrit pas de manière spécifique ces garanties. L’exposition du Groupe à ce risque, très limitée, provient uniquement de traités multibranches. En conséquence, l’impact d’une « seconde vague » serait également très limité ;


    • En matière de risques Crédit, Caution et Risques politiques, les sinistres liés à la pandémie de Covid-19 se développent comme prévu ;

    • En matière de couverture des pertes d’exploitation, SCOR a estimé ses expositions aux rares contrats d’assurance dommages couvrant explicitement le risque de pandémie et aux contrats d’assurance dommages couvrant les pertes d’exploitation sans dommages matériels, principalement en Europe de l’Ouest, cette couverture étant rare aux États-Unis et très généralement assortie de sous-limites en région Asie-Pacifique. Plusieurs décisions de justice ont confirmé le respect strict des clauses et stipulations des contrats. En ce qui concerne la procédure judiciaire entreprise par la Financial Conduct Authority (FCA) au Royaume-Uni, la décision de la High Court britannique en faveur des assurés n’a qu’un impact limité sur SCOR, compte tenu de son exposition limitée à ce marché.


  • En matière de réassurance vie, les déclarations de sinistres liés à la pandémie de Covid-19 reçues par le Groupe aux États-Unis continuent d’être plus favorables qu’attendu, et l’estimation de l’exposition de SCOR Global Life à la pandémie de Covid-19 est inchangée :


    • L’impact de la pandémie de Covid-19 sur la population réassurée par le Groupe continue d’être significativement plus faible que celui observé pour l’ensemble de la population ;


    • Au cours des neuf premiers mois de 2020, les déclarations de sinistres liés à la pandémie de Covid-19 reçues par le Groupe aux États-Unis continuent de ressortir à un montant inférieur à celui attendu, avec un ratio de sinistres comparés aux prévisions1 de 67 % au 30 septembre 2020 ;

    • La mortalité aux États-Unis due à la pandémie de Covid-19 devrait diminuer significativement en 2021, dans la perspective de la disponibilité d’un ou plusieurs vaccins ;

    • La marge technique devrait renouer avec les hypothèses de « Quantum Leap » au second semestre 2021.

Principaux chiffres clés du groupe SCOR pour les neuf premiers mois de 2020 et le troisième trimestre 2020

Neuf premiers mois

Troisième trimestre

en EUR millions
(à taux de change courants)

9 mois
2020

9 mois
2019

Variation

3e trimestre
2020

3e trimestre
2019

Variation

Primes brutes émises

12 283

12 055

+1,9 %

4,088

4 045

+1,1 %

Ratio de coûts du Groupe

4,4 %

4,7 %

-0,3 pt

3,7 %

4,7 %

-1,0 pt

ROE annualisé

2,9 %

8,8 %

-5,9 pts

7,1 %

7,5 %

-0,4 pt

Résultat net*

135

401

-66,3 %

109

115

-5,2 %

Capitaux propres

6 249

6 491

-3,7 %

6 249

6 491

-3,7 %

* Résultat net consolidé, part du Groupe

Malgré la pandémie de Covid-19, les fondamentaux sous-jacents de SCOR Global P&C demeurent solides en 2020 et sont conformes aux hypothèses de « Quantum Leap »

Au cours des neuf premiers mois de 2020, SCOR Global P&C enregistre une croissance de 2,9 % à taux de change constants (+1,9 % à taux de change courants), avec EUR 5 365 millions de primes brutes émises. Hors effet négatif de la pandémie de Covid-19 sur les primes2, la croissance aurait atteint 5,7 % (à taux de change constants), conformément aux hypothèses du plan « Quantum Leap »3.

Chiffres clés de SCOR Global P&C :

Neuf premiers mois

Troisième trimestre

en EUR millions
(à taux de change courants)

9 mois
2020

9 mois
2019

Variation

3e trimestre
2020

3e trimestre
2019

Variation

Primes brutes émises

5 365

5 264

+1,9 %

1 847

1 818

+1,5 %

Ratio combiné net

100,7 %

95,7 %

+5,0 pts

97,5 %

99,4 %

-1,9 pt

Au cours des neuf premiers mois de 2020, SCOR Global P&C enregistre un ratio combiné de 100,7 %, après prise en compte d’un impact de 5,5 % imputable aux sinistres liés à la pandémie de Covid-19.

  • La charge due aux catastrophes naturelles atteint 6,5 % au cours des neuf premiers mois de 2020. Elle s’établit donc à un niveau inférieur à l’hypothèse de budget de 7 %, malgré une forte sinistralité liée aux catastrophes naturelles au troisième trimestre, aux États-Unis principalement (ouragan Laura, Midwest Derecho).

  • Le ratio attritionnel net intégrant les commissions atteint 88,3 % au cours des neuf premiers mois de 2020. Outre les sinistres liés à la pandémie de Covid-19, le ratio attritionnel net a été impacté par l’explosion qui a eu lieu dans le port de Beyrouth (EUR 44 millions net de rétrocession). Hors effet des sinistres liés à la pandémie de Covid-19, le ratio attritionnel net intégrant les commissions aurait atteint 82,8 % au cours des neuf premiers mois de 2020, en hausse de 1,5 point par rapport au niveau atteint pour les neuf premiers mois de 2019, qui avait bénéficié de libérations de réserves pour un montant de EUR 60 millions avant impôts (1,4 point).

  • Le ratio de coûts s’établit à 5,9 % au cours des neuf premiers mois de 2020, en baisse de 0,9 point par rapport à l’année dernière (6,8 %).

Le ratio combiné net normalisé de la charge due aux catastrophes naturelles et des effets de la pandémie de Covid-19 ressort à 95,7 %, conformément aux hypothèses du plan « Quantum Leap »4, enregistrant une amélioration par rapport aux neuf premiers mois de 2019 où il s’établissait à 96,2 %.

SCOR Global Life absorbe le choc de la pandémie de Covid-19 et démontre la résilience de son modèle économique

Au cours des neuf premiers mois de 2020, les primes brutes émises de SCOR Global Life atteignent EUR 6 918 millions, en hausse de 1,9 % à taux de change constants (+1,9 % à taux de change courants) par rapport aux neuf premiers mois de 2019. Cette croissance des primes est tirée par le développement continu de l’activité, notamment en Asie. Elle a été, en outre, réalisée malgré le désengagement ciblé de certains marchés et le ralentissement des transactions de taille significative occasionné par la crise sanitaire.

Chiffres clés de SCOR Global Life :

Neuf premiers mois

Troisième trimestre

en EUR millions
(à taux de change courants)

9 mois
2020

9 mois
2019

Variation

3e trimestre
2020

3e trimestre
2019

Variation

Primes brutes émises

6 918

6 791

+1,9 %

2 241

2 227

+0,6 %

Marge technique Vie

5,8 %

7,2 %

-1,4 pt

6,7 %

7,3 %

-0,6 pt

Le résultat technique net s’élève à EUR 361 millions au cours des neuf premiers mois de 2020 (-20,3 % à taux de change courants par rapport aux neuf premiers mois de 2019). Il bénéficie d’une gestion active du portefeuille d’affaires en cours et de la solidité des réserves.

La charge totale des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 enregistrée au titre des neuf premiers mois de 2020 (incluant les sinistres survenus mais non déclarés5) s’élève à EUR 251 millions (net de rétrocession et avant impôts), répartis comme suit :

  • EUR 233 millions de sinistres estimés enregistrés issus du portefeuille de mortalité aux États-Unis ;

  • EUR 18 millions pour les autres marchés.

Sur la base des perspectives actuelles d’évolution de la sinistralité au quatrième trimestre, la marge technique est attendue à un niveau estimé entre 5,5 % et 6,0 % pour l’ensemble de l’exercice 2020.

SCOR Global Investments dégage un rendement des actifs de 2,6 % au cours des neuf premiers mois de 2020

Le total des placements atteint EUR 28,4 milliards, dont EUR 20,4 milliards d’actifs totaux et EUR 8,0 milliards de fonds déposés chez les cédantes6.

Après avoir gelé son activité de réinvestissement entre mars et mai 2020, SCOR a repris en juin 2020 sa stratégie d’investissement.

Dans l’environnement financier actuel, SCOR poursuit une stratégie d’allocation d’actifs prudente et adopte une approche vigilante dans le positionnement de son portefeuille obligataire, avec :

  • des liquidités qui représentent 11 % du total des actifs (contre 13 % au deuxième trimestre 2020) ;

  • 43 % d’obligations d’entreprises (contre 41 % au deuxième trimestre 2020) et

  • un portefeuille obligataire de très bonne qualité, qui affiche une note de crédit moyenne de A+ et une duration de 3,4 ans7.

Le portefeuille d’actifs reste très liquide, avec EUR 8,4 milliards de cash-flows financiers8 attendus au cours des 24 prochains mois.

Chiffres clés de SCOR Global Investments :

Neuf premiers mois

Troisième trimestre

en EUR millions
(à taux de change courants)

9 mois
2020

9 mois
2019

Variation

3e trimestre
2020

3e trimestre
2019

Variation

Total des placements

28 440

28 540

-0,4 %

28 440

28 540

-0,4 %

20 414

20 347

+0,3 %

20 414

20 347

+0,3 %

8 026

8 193

-2,0 %

8 026

8 193

-2,0 %

Rendement des placements*

2,2 %

2,4 %

-0,2 pt

2,3 %

2,7 %

-0,4 pt

Rendement des actifs**

2,6 %

3,0 %

-0,4 pt

2,6 %

3,4 %

-0,8 pt

(*) Annualisé, après prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds déposés chez les cédantes).

(**) Annualisé, sans prise en compte des intérêts sur les dépôts (à savoir les intérêts sur les fonds déposés chez les cédantes).

Les produits financiers des actifs en portefeuille atteignent EUR 394 millions au cours des neuf premiers mois de 2020, dont EUR 116 millions de plus-values réalisées pour une large part sur le portefeuille immobilier au premier trimestre 2020 et sur le portefeuille obligataire au troisième trimestre 2020. Cette performance se traduit par un rendement des actifs de 2,6 % au cours des neuf premiers mois de 2020.

Le rendement récurrent s’établit à 2,1 % avec un effet limité des dépréciations d’actifs (-0,3 %)9.

Le rendement des réinvestissements s’établit à 1,4 % au 30 septembre 202010, reflétant l’environnement de taux bas (notamment aux États-Unis) et la normalisation des « spreads » de crédit.

Dans les conditions de marché actuelles, le rendement annualisé des actifs devrait être de l’ordre de 2,3 % pour l’ensemble de l’exercice 2020, après prise en compte des charges pour dépréciation d’actifs.

*

* *

ANNEXE

1 — Chiffres clés du compte de résultat des neuf premiers mois de 2020 et du troisième trimestre 2020

Neuf premiers mois

Troisième trimestre

en EUR millions (valeurs arrondies, à taux de change courants)

9 mois 2020

9 mois 2019

Variation

3e trimestre
2020

3e trimestre
2019

Variation

Primes brutes émises

12 283

12 055

+1,9 %

4 088

4 045

+1,1 %

Primes brutes émises P&C

5 365

5 264

+1,9 %

1 847

1 818

+1,5 %

Primes brutes émises Vie

6 918

6 791

+1,9 %

2 241

2 227

+0,6 %

Produits financiers

462

496

-6,9 %

160

187

-14,4 %

Résultat opérationnel

308

667

-53,8 %

180

186

-3,2 %

Résultat net1

135

401

-66,3 %

109

115

-5,2 %

Bénéfice par action (EUR)

0,73

2,16

-66,3 %

0,59

0,62

-4,7 %

Cash-flow opérationnel

661

573

+15,4 %

317

540

-41,3 %

1: Résultat net consolidé, part du Groupe.

2 — Principaux ratios du compte de résultat des neuf premiers mois de 2020 et du troisième trimestre 2020

Neuf premiers mois

Troisième trimestre

9 mois 2020

9 mois 2019

Variation

3e trimestre
2020

3e trimestre
2019

Variation

Rendement des placements 1

2,2 %

2,4 %

-0,2 pt

2,3 %

2,7 %

-0,4 pt

Rendement des actifs1,2

2,6 %

3,0 %

-0,4 pt

2,6 %

3,4 %

-0,8 pt

Ratio combiné net P&C3

100,7 %

95,7 %

+5,0 pts

97,5 %

99,4 %

-1,9 pt

Marge technique Vie 4

5,8 %

7,2 %

-1,4 pt

6,7 %

7,3 %

-0,6 pt

Ratio de coûts du Groupe 5

4,4 %

4,7 %

-0,3 pt

3,7 %

4,7 %

-1,0 pt

Rendement annualisé des capitaux propres (ROE) 1

2,9 %

8,8 %

-5,9 pts

7,1 %

7,5 %

-0,4 pt

1. Annualisé ; 2. Hors fonds déposés chez les cédantes ; 3. Le ratio combiné correspond à la somme du total des sinistres, du total des commissions et du total des frais de gestion P&C, divisée par les primes nettes acquises de SCOR Global P&C ; 4. La marge technique de SCOR Global Life correspond au résultat technique, divisé par les primes nettes acquises de SCOR Global Life ; 5. Le ratio de coûts correspond au total des frais de gestion divisé par les primes brutes émises.

3 — Chiffres clés du bilan au 30 septembre 2020 (en EUR millions, à taux de change courants)

Au 30 septembre 2020

Au 31 décembre 2019

Variation

Total des placements 1,2

28 440

28 854

-1,4 %

Provisions techniques (brutes)

30 430

31 236

-2,6 %

Capitaux propres

6 249

6 374

-2,0 %

Actif net comptable par action (EUR)

33,51

34,06

-1,6 %

Ratio d’endettement

29,0 %

26,4 %

+2,6 pts

Total des liquidités3

2 404

1 532

+56,9 %

1. Le total des placements comprend les actifs et fonds déposés chez les cédantes et autres dépôts, les coupons courus, les obligations catastrophes, les obligations indexées sur le risque de mortalité, ainsi que les dérivés de change. 2. Hors actifs nets pour le compte d’investisseurs tiers. 3. Inclut la trésorerie et l’équivalent de trésorerie.

4 — Objectifs du plan « Quantum Leap »

Objectifs

Rentabilité

ROE > 800 points de base au-dessus du taux sans risque à cinq ans1 au cours du cycle

Solvabilité

Ratio de solvabilité dans la zone optimale comprise entre 185 % et 220 %

1. Le taux sans risque est calculé sur la base d’une moyenne mobile sur cinq ans des taux sans risque à cinq ans.

5 — Hypothèses du plan « Quantum Leap »

Hypothèses

P&C

Croissance des primes brutes émises

~4 % à 8 % p.a.

Ratio combiné net

~95 % à 96 %

Croissance de la Value of New Business1

~6 % à 9 % p.a.

Life

Croissance des primes brutes émises

~3 % à 6 % p.a.

Marge technique nette

~7,2 % à 7,4 %

Croissance de la Value of New Business1

~6 % à 9 % p.a.

Investissements

Rendement des actifs

~2,4 % à 2,9 %2

Groupe

Croissance des primes brutes émises

~4 % à 7 % p.a.

Ratio d’endettement financier

~25 %

Croissance de la Value of New Business1

~6 % à 9 % p.a.

Ratio de coûts

~5,0 %

Taux d’imposition

~20 % à 24 %

  1. Valeur des affaires nouvelles après prise en compte de la marge de risque (« Risk margin ») et des impôts.

  2. Rendement annualisé moyen des actifs sur la durée du plan, dans les conditions économiques et financières prévalant à l’été 2019.

*

* *

Contacts

Presse
+33 (0)1 58 44 76 62
media@scor.com

Relations Investisseurs
Olivier Armengaud
+33 (0)1 58 44 86 12
oarmengaud@scor.com

www.scor.com

LinkedIn : SCOR | Twitter : @SCOR_SE

Avertissement général

Les chiffres mentionnés dans le présent document sont susceptibles, une fois additionnés, de ne pas correspondre parfaitement aux totaux figurant dans les tableaux et dans le corps du texte. Les pourcentages, et les variations en pourcentage, étant calculés sur la base de chiffres complets (décimales incluses), le document peut comporter des écarts minimes de totaux et de pourcentage, dus aux arrondis. Sauf mention contraire, les classements des activités et des positions sur le marché sont de source interne.

Énoncés prévisionnels

Ce document comprend des énoncés et informations prévisionnels relatifs aux objectifs de SCOR, qui concernent en particulier ses projets actuels ou futurs.

Ces énoncés sont parfois identifiables par le biais de l’usage de conjugaisons au futur ou au conditionnel, et de verbes tels que « estimer », « croire », « viser », « projeter », « attendre », « aboutir à », ainsi que de l’adverbe « probablement » et autres expressions similaires. Il convient de noter que l’atteinte de ces objectifs et la réalisation des énoncés prévisionnels dépendent de circonstances et de faits qui interviendront à l’avenir.

Les énoncés prévisionnels et les informations relatives à des objectifs peuvent être impactés par des risques connus ou inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs susceptibles de modifier sensiblement les résultats, performances et réalisations futurs par rapport à ce que SCOR prévoyait ou attendait, et en particulier par l’impact de la crise de la pandémie de Covid-19 qui ne peut être évaluée avec précision à ce stade étant donné l’incertitude liée à l'ampleur et à la durée de la pandémie de Covid-19, et aux effets possibles de futures actions gouvernementales et/ou de nouvelles évolutions juridiques.

Vous trouverez des informations sur les risques et incertitudes susceptibles d’affecter les activités de SCOR dans le Document d’enregistrement universel 2019, déposé le 13 mars 2020 auprès de l’Autorité des marchés financiers française (l’AMF) sous la référence D.20-0127 et dans le rapport financier semestriel au 30 juin 2020 de SCOR SE qui sont disponibles sur le site internet de SCOR : www.scor.com. En outre, ces énoncés prévisionnels ne constituent pas une « prévision du bénéfice » au sens de l’article 2 du Règlement CE 2019/980.

Informations financières

Les informations financières sur le Groupe contenues dans le présent document ont été établies sur la base des interprétations et des normes IFRS telles que publiées et validées par l’Union européenne. Sauf mention contraire, les éléments du bilan et du compte de résultat et les ratios de l’année précédente n’ont pas été reclassés. Le mode de calcul des ratios financiers (tels que l’actif net comptable par action, le rendement des placements, le rendement des actifs, le ratio de coûts du Groupe, le rendement annualisé des capitaux propres moyens pondérés, le ratio combiné P&C et la marge technique vie) est expliqué en Annexe de la présentation des résultats financiers du troisième trimestre 2020 (page 15).

Les résultats financiers du troisième trimestre 2020 présentés ici n’ont pas été audités. Sauf mention contraire, tous les chiffres sont présentés en euros. Les montants éventuellement cités relatifs à une période postérieure au 30 septembre 2020 ne doivent pas être interprétés comme des éléments financiers prévisionnels pour la période concernée.



1 Le « ratio de sinistres comparés aux prévisions » au 30 septembre 2020 mesure le rapport entre (i) l’ensemble des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 (aux États-Unis seulement) payés au 30 septembre 2020, s’élevant à EUR 111 millions ; et (ii) la part des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 (aux États-Unis seulement) survenus au cours des neuf premiers mois de 2020 qu’il était prévu d’avoir payés au 30 septembre 2020, s’élevant à EUR 167 millions. Ce dernier montant s’appuie sur des hypothèses concernant le niveau de sinistres survenus mais non déclarés (« IBNR ») et les délais de règlement des sinistres survenus.

2 Les primes brutes émises ont baissé de EUR 147 millions au cours des neuf premiers mois de 2020 à cause des effets de la pandémie de Covid-19, principalement sur les lignes globales (Aviation, Marine, Crédit, Caution et Risques politiques) ainsi que sur les MGAs.

3 Voir page 42 de la présentation des résultats des neuf premiers mois de 2020 pour le détail des hypothèses du plan.

4 Voir page 42 de la présentation des résultats des neuf premiers mois de 2020 pour le détail des hypothèses du plan.

5 Du fait du décalage qui caractérise la déclaration des sinistres, ce montant comporte une estimation liée aux sinistres survenus mais non déclarés (« IBNR ») pour les décès aux États-Unis antérieurs au 30 septembre 2020. Le coût définitif des sinistres « IBNR » pourrait se révéler différent du montant estimé pour différentes raisons, en particulier en fonction du degré selon lequel les taux de mortalité du portefeuille de SCOR Global Life aux États-Unis imputables à la pandémie de Covid-19 seront inférieurs à ceux de l’ensemble de la population américaine et en fonction de la volatilité dans les sommes assurées pour les décès survenus dans la population réassurée.

6 Fonds détenus par les cédantes et autres dépôts.

7 Contre une duration du portefeuille obligataire de 3,1 ans au deuxième trimestre 2020 (duration des actifs totaux de 3,4 ans, contre 3,2 ans au deuxième trimestre 2020).

8 Au 30 septembre 2020. Flux financiers susceptibles d’être investis, notamment soldes de trésorerie courante ainsi que coupons et remboursements futurs.

9 Charges pour dépréciation d’actifs hors amortissement IFRS normal des actifs immobiliers.

10 Ce taux correspond aux taux de réinvestissement théoriques fondés sur l’allocation des classes d’actifs de rendement (à savoir le portefeuille obligataire, les prêts et l’immobilier) au troisième trimestre 2020, conformément aux hypothèses actuelles de duration des réinvestissements et aux écarts de rendement (spreads), taux de change et courbes de taux au 30 septembre 2020.


Pièce jointe