Marchés français ouverture 6 h 18 min
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    29 614,63
    +256,81 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,2165
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    48 042,91
    -809,94 (-1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 539,27
    +103,49 (+7,21 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     

Les résultats finaux de l’étude National Cardiogenic Shock Initiative (NCSI) révèlent les avantages de la décharge cardiaque précoce à l’aide d’Impella

·7 min de lecture

Les résultats finaux de l’étude National Cardiogenic Shock Initiative (NCSI), dirigée par des médecins, indiquent un taux de survie de 71 % au congé hospitalier avec un taux de plus de 90 % pour le rétablissement du cœur natif, lorsque les meilleures pratiques sont utilisées, y compris le placement de la pompe cardiaque Impella avant l’intervention coronarienne percutanée (ICP). L’étude évalue les résultats de 406 patients consécutifs qui ont été accueillis pour choc cardiogénique sur infarctus aigu du myocarde (AMICS) dans 80 sites participants à travers les États-Unis. L’étude révèle qu’une approche basée sur le protocole pour augmenter les taux de survie en cas de choc cardiogénique peut se reproduire dans un hôpital universitaire ou communautaire. Les résultats ont été présentés aujourd’hui par Babar Basir, DO, directeur du programme pour l’assistance circulatoire mécanique à l’hôpital Henry Ford et chercheur adjoint de l’étude, lors des Sessions scientifiques 2021 de la Société pour l'angiographie cardiovasculaire et les interventions (SCAI).

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20210428006262/fr/

NCSI est une étude prospective à une seule branche évaluant les résultats associés à l’assistance circulatoire mécanique précoce (MCS) des patients atteints d’AMICS et traités par ICP. L’objectif de l’étude NCSI est d’augmenter la survie suite au choc cardiogénique. Le taux de survie historique est d’environ 50 % grâce à un traitement précoce de décharge et au repos du cœur avant l’ICP, ce qui favorise le rétablissement du cœur natif. L’étude NCSI a validé de façon prospective les meilleurs pratiques identifiées antérieurement qui consistent à identifier le choc très tôt, à placer le dispositif Impella avant l’ICP, notamment dans les 90 minutes suivant l’arrivée à l’hôpital, à utiliser un cathéter d’artère pulmonaire pour orienter la prise de décision et réduire l’utilisation des inotropes et des vasopresseurs.

Les chercheurs de cette étude ont classé les patients selon les phases de laclassification du choc de SCAI. Pour les phases C/D de SCAI, ils ont recensé un taux de survie plus élevé à la sortie de l’hôpital (79 %), après 30 jours (77 %) et après 1 an (62%), en comparaison aux précédentes données historiques des 30 dernières années pour des patients similaires. Les taux des patients de la phase E de SCAI, qui sont sur le point de l’effondrement cardiovasculaire, indiquent également un taux de survie amélioré à la sortie de l’hôpital (54 %), après 30 jours (49 %) et après 1 an (31 %), en comparaison aux récentes études avec des patients qui n’ont pas été traités à l’aide du protocole NCSI, publié dans le Journal of American College of Cardiology (33 % survie à la sortie de l’hôpital) et Catherization and Cardiovascular Interventions (22,6 % survie jusqu’à 30 jours).

« L’étude NCSI indique qu’il existe un avantage à mettre en œuvre une approche standardisée pour AMICS, celle-ci comprend l’implantation précoce d’Impella. Nous sommes impressionnés par les taux de survie observés lors de l’utilisation des meilleures pratiques en comparaison aux taux de survie historiques stationnaires », a déclaré Dr. Basir. « Il est important de souligner que la majorité des hôpitaux ayant participé à l’étude NCSI représentent de vastes programmes communautaires où se rendent les patients de crise cardiaque en premier lieu. Mettre à la disposition de ces équipes de soin un protocole sûr et efficace pour gérer des patients gavement malades a pu sauver de nombreuses vies. »

« NCSI est la plus vaste étude prospective sur le traitement des patients atteints d’AMICS, réalisée aux États-Unis au cours de ces 20 dernières années. Nous avons remarqué que les observations d’origine provenant de Detroit Cardiogenic Shock Initiative ont été reproduites et qu’elles indiquent des taux de survie considérables », a affirmé William O’Neill, médecin, directeur médical du Henry Ford Health System Center for Structural Heart Disease et chercheur principal adjoint de l’étude. « Si le protocole NCSI est mis en pratique à travers le pays, il pourrait sauver 20 000 vies par an. »

D’autres recherches dirigées par des chercheurs révélant des résultats similaires à ceux de l’étude NCSI sont : l’étude Inova 2019 et l' étude J-PVAD 2020. Ces études révèlent respectivement un taux de survie de 82 % et de 77 % à 30 jours, lorsque les meilleures pratiques sont mises en oeuvre, y compris l’identification précoce du choc cardiogénique et l’utilisation précoce d’Impella.(voir figure 1)

« L’étude NCSI a révélé que grâce à l’identification rapide et le traitement des patients qui vont bénéficier d’assistance circulatoire mécanique, des taux de survie élevés suite au choc cardiogénique sont possibles », a affirmé Andrew M. Goldsweig, médecin, professeur assistant de cardiologie interventionnelle et directeur associé de laboratoire de cathétérisme pour la maladie structurelle du cœur au Centre médical de l’ Université du Nebraska.

Les auteurs ont conclu que l’utilisation précoce d’assistance circulatoire mécanique et d’hémodynamique est liée aux résultats améliorés. Il existe d’autres recherches cliniques relatives au traitement du choc cardiogénique, notamment la RECOVER IV RCT, qui est en phase de conception et qui sera une étude prospective, à deux branches pour évaluer si Impella placé avant l'ICP est supérieur à l’ICP sans Impella chez les patients atteints d’AMICS. En outre, DanGer Shock RCT est une étude en cours au Danemark et en Allemagne qui évalue les résultats primaires chez les patients utilisant Impella CP en comparaison à ceux recevant des soins conventionnels.

Pour suivre la présentation des docteurs Basir et O’Neill sur les résultats de l’étude NSCI et la capacité du protocole NCSI à améliorer les résultats des patients, veuillez visiter le site HeartRecovery.com.

À PROPOS DES POMPES CARDIAQUES IMPELLA

Les dispositifs Impella 2.5® et Impella CP® bénéficient d’une approbation de la FDA pour le traitement de certains patients atteints d’insuffisance cardiaque avancée qui subissent des interventions coronaires percutanées (ICP) planifiées ou urgentes, telles l’angioplastie par pose de stent ou de ballonnet, visant à rouvrir des artères coronaires obstruées.

Les dispositifs Impella 2.5, Impella CP, Impella CP avec SmartAssist®, Impella 5.0®, Impella LD® et Impella 5.5® avec SmartAssist® sont des pompes cardiaques approuvées par la FDA utilisées pour traiter les patients subissant des crises cardiaques ou atteints de cardiomyopathie en état de choc cardiogénique. Elles possèdent la capacité unique de permettre la récupération de la fonction cardiaque native, permettant ainsi aux patients de rentrer chez eux sans être greffés.

Pour en savoir plus sur la gamme de pompes cardiaques Impella, y compris leurs indications approuvées et les informations importantes en matière de sécurité et de risque associées à l’utilisation de ces dispositifs, veuillez consulter www.abiomed.com.

À PROPOS D’ABIOMED

Basé à Danvers, dans le Massachusetts, aux États-Unis, Abiomed, Inc. est un chef de file des dispositifs médicaux offrant une assistance circulatoire. Nos produits sont conçus pour permettre au cœur de se reposer en améliorant la circulation sanguine et/ou en assurant une oxygénation suffisante à ceux qui sont affectés par une insuffisance respiratoire. Pour de plus amples informations, veuillez consulter www.abiomed.com.

DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont sujettes aux risques et incertitudes tels que ceux décrits dans les rapports périodiques déposés auprès de la Securities and Exchange Commission. Les résultats réels de la société peuvent être sensiblement différents de ceux escomptés.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210428006262/fr/

Contacts

Média :
Sarah Lima
Directrice de la communication
978-882-8211
slima@abiomed.com

Investisseurs :
Todd Trapp
Vice président et directeur financier
(978) 646-1680
ttrapp@abiomed.com