Publicité
Marchés français ouverture 2 h 55 min
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 789,23
    -87,48 (-0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 037,49
    +99,65 (+0,56 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 479,33
    +116,89 (+0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 428,68
    +33,64 (+2,41 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     

Résultats européennes 2024 : Macron poussé à la dissolution par le score de Bardella

AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

REPORTAGE - Le candidat du RN obtient 31,3% des voix aux élections européennes, soit deux fois plus que la liste de la majorité présidentielle, selon les premiers sondages sortis des urnes. Jordan Bardella a jugé qu’il s’agissait d’un « désaveu cinglant » de la politique d’Emmanuel Macron et appelé à de « nouvelles élections législatives ». Le chef de l'Etat, qui vient de s'exprimer, a annoncé la tenue d'un nouveau scrutin le 30 juin et le 7 juillet.

« Jordan ! », « Jordan ! », « Jordan » ! : les soutiens sonores du RN ont fait trembler les murs du très chic restaurant Pavillon Chesnaie du Roy au cœur du parc Floral, dans le Bois de Vincennes à Paris à l’annonce du score de Jordan Bardella aux résultats des élections européennes 2024. Mais ce dernier a voulu afficher « humilité » et « gravité » lors de sa prise de parole. Il a voulu son discours « empreint d’une très haute responsabilité » et a appelé sans autre forme de procès à ce que le « désaveu cinglant » de la majorité présidentielle lors du scrutin contraigne Emmanuel Macron à « organiser des élections législatives », suivant ce qu’il estime être « l’esprit des institutions ». Un discours de premier opposant, donc, et de candidat à une alternance politique à la tête du pouvoir en France.

A 21h, Emmanuel Macron a pris la parole pour annoncer la dissolution de l'Assemblée nationale. Une déclaration qui n'a pas manqué de faire réagir dans le lieu de célébration du RN. Didier Bernard, qui a été candidat RN aux législatives en 2022 en Seine-et-Marne et est aujourd’hui délégué départemental adjoint de ce département pour le parti assure : « On est prêt pour les législatives anticipées. On a déjà commencé à étudier les CV de ceux qui feront de bons députés, pour ne pas faire comme LFI et envoyer n’importe qui au Parlement. Nous nous sommes préparés car, dès le début les macronistes ont présenté les élections européennes comme des élections de mi-mandats. Donc la dissolution demandée par Jordan Bardella s’inscrivait dans cette logique. »

Joan, 21 ans, militant RN n’en revient pas, après avoir entendu les déclarations d’Emmanuel Macron. Il était en train de réaliser « heureux, le très bon score de notre candidat – car je n’étais pas certain que nous dépasserions les 30%. Et là, le fait que cela pousse Macron à la dissolution, c’est le signe du poids que nous représentons dans le pays. Cette élection anticipée va permettre de rendre le pouvoir au peuple et la [...]

PUBLICITÉ

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi