Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 531,22
    +610,16 (+0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,81
    -21,29 (-1,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

RÉSULTATS DE LA BANQUE HSBC CANADA POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE DE 2023

VANCOUVER, Colombie-Britannique, October 30, 2023--(BUSINESS WIRE)--Commentaire de Linda Seymour, présidente et chef de la direction de la Banque HSBC Canada1, au sujet des résultats :

« La performance est restée résiliente au troisième trimestre. Les principales activités commerciales sont demeurées solides, la hausse de la moyenne des soldes des prêts et des dépôts ayant eu une incidence favorable au cours du trimestre. Le total du résultat d’exploitation a légèrement diminué par rapport au troisième trimestre de 2022, en raison de l’incidence de l’augmentation du coût du passif attribuable à la hausse des taux d’intérêt et aux conditions de marché plus difficiles. Le total du résultat d’exploitation s’est renforcé de 10 % au cours des neuf premiers mois de l’exercice.

Bien que l’inflation ralentisse et que nous nous attendions à un atterrissage en douceur de l’économie, les difficultés financières s’aggravent. Comme nous l’avons fait au cours des 40 dernières années, nous continuerons d’apporter le soutien auquel nos clients s’attendent au cours des périodes florissantes et des périodes agitées ».

Faits saillants3 de la performance financière (comparaison du troisième trimestre de 2023 et du troisième trimestre de 2022)

  • Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat s’est chiffré à 282 M$, en baisse de 16 M$, ou 5,4 %, en raison principalement des coûts liés à l’entente visant la vente2 de la Banque HSBC Canada, facteur atténué en partie par la diminution de la charge au titre des PCA.

  • Le total du résultat d’exploitation est demeuré solide, s’étant établi à 660 M$, ce qui représente une légère baisse de 5 M$, ou 0,8 %.

  • La variation des pertes de crédit attendues (PCA) a consisté en une charge de 26 M$, comparativement à une charge de 42 M$ au cours de l’exercice précédent. La charge pour le trimestre à l’étude découle principalement des nouvelles charges sur les prêts non productifs et de l’incidence de la montée des taux d’intérêt sur le portefeuille de prêts hypothécaires.

  • Le total des charges d’exploitation a augmenté de 27 M$, ou 8,3 %, principalement en raison des coûts liés à l’entente visant la vente2 de la Banque HSBC Canada, partiellement neutralisés par la baisse des dépenses d’investissement en 2023.

PUBLICITÉ

Faits saillants3 de la performance financière (comparaison des neuf premiers mois de 2023 et des neuf premiers mois de 2022)

  • Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat a été solide et a atteint 893 M$, en hausse de 105 M$, ou 13 %, du fait de l’augmentation de 184 M$, ou 10 %, du résultat d’exploitation et de la diminution de la charge au titre des PCA. Le total des charges d’exploitation a augmenté de 120 M$, ou 12 %, principalement en raison des coûts liés à l’entente visant la vente2 de la Banque HSBC Canada, partiellement neutralisés par la baisse des dépenses d’investissement en 2023.

  • Tous nos secteurs d’activité ont été rentables, des augmentations du bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat et du total du résultat d’exploitation ayant été enregistrées dans trois de nos quatre secteurs d’activité.

  • Le total de l’actif s’élevait à 120,5 G$, en baisse de 7,9 G$, ou 6,1 % par rapport au 31 décembre 2022.

  • Le ratio des capitaux propres ordinaires de catégorie 14 s’est situé à 13,8 %, soit une hausse de 220 points de base par rapport au 31 décembre 2022.

  • Le rendement des capitaux propres moyens attribuables à l’actionnaire ordinaire5 a atteint 15,2 %, en hausse de 70 points de base par rapport au 31 décembre 2022.

1.

La Banque HSBC Canada, ainsi que ses filiales (collectivement, la « banque », « nous », « notre »), est une filiale en propriété exclusive indirecte de HSBC Holdings plc (« HSBC Holdings »). Dans le présent document, HSBC Holdings est désigné comme le « Groupe HSBC » ou le « Groupe ».

2.

Le 29 novembre 2022, le Groupe HSBC a annoncé une entente visant la vente de la totalité de sa participation dans la Banque HSBC Canada à la Banque Royale du Canada (« RBC »). Pour plus de précisions, il y a lieu de se reporter à la rubrique « Entente visant la vente de la Banque HSBC Canada » du présent document.

3.

Comparaison du trimestre et de la période de neuf mois clos le 30 septembre 2023 et des périodes correspondantes de l’exercice précédent (sauf indication contraire). Les abréviations « M$ » et « G$ » signifient millions et milliards de dollars canadiens, respectivement.

4.

Les ratios du capital et les actifs pondérés en fonction des risques sont calculés au moyen de la ligne directrice sur les normes de fonds propres du Bureau du surintendant des institutions financières (« BSIF ») et le ratio de levier est calculé conformément à la ligne directrice sur les exigences de levier de ce même organisme. Ces lignes directrices sont fondées sur celles de Bâle III.

5.

Pour évaluer sa performance, la banque utilise des mesures financières supplémentaires qui sont établies à partir de chiffres calculés selon les Normes internationales d’information financière (« IFRS »). Pour plus d’informations au sujet de ces mesures financières, il y a lieu de se reporter à la rubrique « Utilisation de mesures financières supplémentaires » du présent document.

Analyse des résultats financiers consolidés du troisième trimestre clos le 30 septembre 20231

Les produits d’intérêts nets se sont établis à 428 M$ pour le trimestre, en baisse de 21 M$, ou 4,7 %, en raison de la hausse du coût du passif découlant de l’augmentation des taux d’intérêt et de la variation de la composition des dépôts, facteurs compensés en partie par la hausse des rendements des actifs. Les produits d’intérêts nets se sont établis à 1 322 M$ pour la période de neuf mois, en hausse de 167 M$, ou 14 %, ce qui s’explique par l’incidence des majorations de taux pratiquées par la banque centrale au cours de l’exercice précédent et de l’augmentation de la moyenne des prêts et avances à des clients par rapport aux neuf premiers mois de 2022, facteurs atténués en partie par les mêmes que ceux décrits pour le trimestre.

Les produits de commissions nets se sont chiffrés à 187 M$ pour le trimestre, soit un recul de 7 M$, ou 3,6 %, dû aux conditions de marché difficiles continues, ce qui a entraîné une baisse des commissions tirées des facilités de crédit en raison de la diminution du nombre de nouveaux prêts et des volumes des activités de courtage moindres dans le secteur Services bancaires internationaux. Ces diminutions ont été partiellement neutralisées par l’intensification des activités au chapitre des services de paiement et des cartes.

Pour la période de neuf mois, les produits de commissions nets se sont chiffrés à 570 M$, soit une diminution de 17 M$, ou 2,9 %, car les conditions de marché difficiles ont entraîné un recul des commissions tirées des fonds d’investissement sous gestion de Gestion de patrimoine et services bancaires aux particuliers. À ce recul s’ajoute la baisse des commissions tirées des facilités de crédit, des commissions de prise ferme et des commissions de courtage dans le secteur Services bancaires internationaux. Ces diminutions ont été partiellement neutralisées par l’intensification des activités au chapitre des cartes et l’augmentation des transactions des services à l’égard des comptes dans l’ensemble de nos secteurs et la hausse des commissions tirées des facilités de crédit dans le secteur des Services aux entreprises grâce à l’accroissement des volumes des acceptations bancaires.

Les produits nets tirés des instruments financiers détenus à des fins de transaction pour le trimestre se sont chiffrés à 37 M$, en hausse de 22 M$, ou 147 %. L’augmentation s’explique principalement par une variation favorable des instruments de couverture des flux de trésorerie et la hausse des produits sur les activités de négociation.

Les produits nets tirés des instruments financiers détenus à des fins de transaction pour la période de neuf mois se sont chiffrés à 104 M$, en hausse de 38 M$, ou 58 %. Cette hausse a découlé des mêmes facteurs que ceux décrits pour le trimestre. À celle-ci s’ajoute l’augmentation des produits d’intérêts nets sur les activités de négociation, laquelle est attribuable à la montée des taux d’intérêt. Ces hausses ont été partiellement neutralisées par la diminution des variations favorables des ajustements d’évaluation de crédit et de la juste valeur liés au financement par rapport à l’exercice précédent.

La variation des PCA pour le trimestre a consisté en une charge de 26 M$, qui découle principalement des nouvelles charges sur les prêts non productifs et de l’incidence de la montée des taux d’intérêt sur le portefeuille de prêts hypothécaires, comparativement à une charge de 42 M$ en 2022 qui découlait essentiellement de la détérioration continue des variables macroéconomiques prospectives liées aux prêts productifs à ce moment.

Les PCA de la période de neuf mois ont consisté en une charge de 41 M$, comparativement à une charge de 82 M$ en 2022. La charge pour la période de neuf mois découle des mêmes facteurs que ceux décrits pour le trimestre, facteurs neutralisés en partie par une reprise liée aux prêts productifs en raison d’une amélioration relative des variables macroéconomiques prospectives. En 2022, les PCA découlaient d’une charge importante au titre d’un prêt de stade 3 d’un montant élevé au premier semestre de 2022. Les PCA au titre des prêts productifs avaient donné lieu à une reprise surtout sur des corrections de valeur attribuables à la COVID-19 au premier trimestre, ce qui avait été partiellement contrebalancé par une charge imputable à une variation défavorable des variables macroéconomiques prospectives au cours du deuxième trimestre et du troisième trimestre de 2022.

Le total des charges d’exploitation s’est chiffré à 352 M$ pour le trimestre, une hausse de 27 M$, ou 8,3 %, et à 1 084 M$ pour la période de neuf mois, une hausse de 120 M$, ou 12 %. La hausse pour le trimestre et la période de neuf mois est imputable aux coûts liés à l’entente visant la vente2 de la Banque HSBC Canada, qui tient compte de la nouvelle évaluation de la durée d’utilité des immobilisations incorporelles et de leur dépréciation. L’augmentation des coûts liés au personnel a également contribué à la hausse. Ce facteur a été partiellement atténué par la baisse des dépenses d’investissement en 2023.

Charge d’impôt sur le résultat. Pour le troisième trimestre de 2023, le taux d’imposition effectif a été de 28,0 %. Le taux prévu par la loi était de 27,8 %, ce qui inclut la taxe additionnelle imposée aux banques et aux groupes de sociétés d’assurance-vie annoncée en avril 2022. Les passifs d’impôt ont quelque peu augmenté par rapport au taux prévu par la loi. Pour le troisième trimestre de 2022, le taux d’imposition effectif avait été de 26,6 %.

1.

Comparaison du trimestre et de la période de neuf mois clos le 30 septembre 2023 et des périodes correspondantes de l’exercice précédent (sauf indication contraire).

2.

Le 29 novembre 2022, le Groupe HSBC a annoncé une entente visant la vente de la totalité de sa participation dans la Banque HSBC Canada à la Banque Royale du Canada (« RBC »). Pour plus de précisions, il y a lieu de se reporter à la rubrique « Entente visant la vente de la Banque HSBC Canada » du présent document.

Dividendes

Dividendes déclarés au troisième trimestre de 2023

Au cours du troisième trimestre de 2023, la banque a déclaré des dividendes trimestriels réguliers de 19 M$ sur toutes les séries d’actions privilégiées de catégorie 1 en circulation de la Banque HSBC Canada et a versé ces dividendes conformément à leurs modalités. Aucun dividende n’a été déclaré ni versé sur les actions ordinaires de la Banque HSBC Canada au cours du troisième trimestre de 2023.

Dividende réputé enregistré au troisième trimestre de 2023

Le 18 septembre 2023, HSBC Global Services (Canada) Limited (« ServCo »), une filiale en propriété exclusive indirecte de HSBC Holdings, a transféré certains services partagés à la banque. Le transfert n’avait pas pour but de bénéficier d’avantages économiques résultant des modifications apportées aux activités, mais correspond plutôt à un réarrangement de l’organisation des activités au sein des entités juridiques qui sont soumises au contrôle commun de HSBC Holdings plc qui agit en sa qualité d’actionnaire ultime. Le transfert de personnel et d’autres actifs connexes n’a pas d’incidence significative sur l’ensemble des résultats financiers, la situation financière ni les activités de la banque.

La contrepartie payée à Servco dans le cadre de la transaction s’élève à 2 M$. La combinaison des passifs nets repris et de la contrepartie payée est comptabilisée en capitaux propres en tant que dividende réputé de 4 M$ versé à l’actionnaire ultime.

Dividendes déclarés au quatrième trimestre de 2023

Le 26 octobre 2023, la banque a déclaré, pour le quatrième trimestre de 2023, des dividendes trimestriels réguliers sur toutes ses séries d’actions privilégiées de catégorie 1 en circulation. Ces dividendes seront versés conformément à leurs modalités et de la façon habituelle, le 31 décembre 2023 ou le premier jour ouvrable suivant, à l’actionnaire inscrit le 15 décembre 2023.

Puisque les dividendes trimestriels sur les actions privilégiées pour le quatrième trimestre de 2023 ont été déclarés après le 30 septembre 2023, leur montant n’a pas été inscrit au passif du bilan. Pour le moment, aucun dividende n’a été déclaré sur les actions ordinaires de la Banque HSBC Canada au cours du quatrième trimestre.

Résultats des secteurs d’activité pour le troisième trimestre clos le 30 septembre 20231

Services aux entreprises (« SE »)

Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour le trimestre s’est établi à 185 M$, en baisse de 10 M$, ou 5,1 %, en raison principalement d’une hausse des charges liées aux PCA par rapport à l’exercice précédent et d’une baisse des produits d’intérêts nets. Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour la période de neuf mois s’est chiffré à 587 M$, en hausse de 59 M$, ou 11 %, en raison principalement d’une hausse du résultat d’exploitation et d’une baisse des charges liées aux PCA par rapport à l’exercice précédent.

Le total du résultat d’exploitation pour le trimestre s’est établi à 304 M$, en baisse de 4 M$, ou 1,3 %, et à 925 M$ pour la période de neuf mois, en hausse de 44 M$, ou 5 %. Les SE ont maintenu leur élan en 2023, la moyenne des soldes des prêts s’étant accrue de 2,5 G$, ou 7,2 %, et la moyenne des soldes des dépôts ayant augmenté de 1,3 G$, ou 4,8 %, en regard de ceux enregistrés au cours des neuf premiers mois de 2022. Pour le trimestre, la baisse s’explique par la diminution des produits d’intérêts nets en raison de la hausse du coût du passif découlant de l’augmentation des taux d’intérêt et de la variation de la composition des dépôts, facteur compensé en partie par la hausse des rendements des actifs. Pour la période de neuf mois, les produits d’intérêts nets se sont accrus en raison de l’incidence des majorations de taux pratiquées par la banque centrale au cours du dernier exercice et de l’accroissement de la moyenne des volumes de prêts. De même, les produits autres que d’intérêts ont progressé du fait des volumes des acceptations bancaires et de l’intensification des activités au chapitre des cartes de crédit d’entreprise.

Gestion de patrimoine et services bancaires aux particuliers (« GPSBP »)

Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat s’est chiffré à 98 M$, en hausse de 15 M$, ou 18 %, ce qui provient de l’amélioration du résultat d’exploitation et de la diminution de la charge au titre des PCA, facteurs contrebalancés en partie par la hausse des charges d’exploitation. Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour la période de neuf mois s’est chiffré à un record2 de 307 M$, en hausse de 99 M$, ou 48 %, en raison principalement du résultat d’exploitation record2 enregistré, facteur atténué en partie par la hausse des charges d’exploitation et des PCA.

Le total du résultat d’exploitation s’est fixé à 279 M$ pour le trimestre, en hausse de 9 M$, ou 3,3 %, et à un record2 de 855 M$ pour la période de neuf mois, en hausse de 136 M$, ou 19 %. Cette hausse au cours des deux périodes a découlé de l’amélioration des marges par suite des majorations de taux pratiquées par la banque centrale au cours du dernier exercice, de la progression de la moyenne des soldes des dépôts et de l’augmentation des produits tirés des activités de courtage en ligne, facteurs qui ont été neutralisés en partie par les variations de la composition des dépôts et le recul des produits associés à la gestion de la trésorerie.

Services bancaires internationaux (« SBI »)

Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour le trimestre est demeuré stable, s’étant chiffré à 32 M$. Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat s’est établi à 107 M$ pour la période de neuf mois, en hausse de 37 M$, ou 53 %, en raison de la hausse du résultat d’exploitation et de la variation favorable des PCA.

Pour le trimestre, le total du résultat d’exploitation s’est élevé à 49 M$, en baisse de 9 M$, ou 16 %, principalement en raison de la hausse du coût du passif découlant de l’augmentation des taux d’intérêt et de la variation de la composition des dépôts, facteur ayant fait diminuer les produits d’intérêts nets. Pour la période de neuf mois, le total du résultat d’exploitation s’est situé à 158 M$, en hausse de 14 M$, ou 9,7 %. Les résultats provenant des activités au chapitre des transactions bancaires sont demeurés solides, ce qui s’explique principalement par la hausse des écarts et des produits tirés des activités de négociation, alors qu’il y a eu une variation défavorable de la valeur d’une facilité de syndication de prêts au cours de l’exercice précédent. Ces hausses ont été neutralisées partiellement par la baisse des produits générés par les marchés des capitaux, ce qui reflète en partie le ralentissement des activités des clients et les conditions de marché difficiles.

Marchés et Services liés aux valeurs mobilières (« MSVM »)

Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour le trimestre est demeuré inchangé, s’étant chiffré à 13 M$, et s’est établi à 30 M$ pour la période de neuf mois, en baisse de 14 M$, ou 32 %, à cause principalement du recul du résultat d’exploitation.

Le total du résultat d’exploitation s’est chiffré à 24 M$ pour le trimestre, en baisse de 2 M$, ou 7,7 %, et à 66 M$ pour la période de neuf mois, en baisse de 17 M$, ou 20 %. La diminution s’explique surtout par les produits de négociation fixes, facteur neutralisé en partie par la hausse des produits d’intérêts nets attribuable aux majorations de taux pratiquées par la banque centrale au cours du dernier exercice.

Centre général3

Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour le trimestre a représenté une perte de 46 M$, par rapport à une perte de 25 M$ à l’exercice précédent. Le bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat pour la période de neuf mois a représenté une perte de 138 M$, par rapport à une perte de 62 M$ à la période correspondante de l’exercice précédent. Ces facteurs découlent principalement de la hausse des coûts liés à l’entente visant la vente4 de la Banque HSBC Canada, qui tient compte de la nouvelle évaluation de la durée d’utilité des immobilisations incorporelles et de leur dépréciation. Ce facteur a été annulé en partie par la baisse des dépenses d’investissement en 2023 et la hausse des produits autres que d’intérêts.

1.

Comparaison du trimestre et de la période de neuf mois clos le 30 septembre 2023 et des périodes correspondantes de l’exercice précédent (sauf indication contraire).

2.

2 Record pour la période de neuf mois depuis la formation de GPSBP en tant que secteur d’activité mondial distinct en 2011.

3.

3 Le centre général n’est pas un secteur d’activité de la banque. Les nombres indiqués ci-dessus présentent un rapprochement des résultats des secteurs d’activité et de ceux de l’entité.

4.

4 Le 29 novembre 2022, le Groupe HSBC a annoncé une entente visant la vente de la totalité de sa participation dans la Banque HSBC Canada à la Banque Royale du Canada (« RBC »). Pour plus de précisions, il y a lieu de se reporter à la rubrique « Entente visant la vente de la Banque HSBC Canada » du présent document.

Pour évaluer sa performance, la banque utilise des mesures financières supplémentaires qui sont établies à partir de chiffres calculés selon les Normes internationales d’information financière (« IFRS »). Ce qui suit constitue un glossaire des mesures pertinentes qui sont employées tout au long de ce document, mais qui ne figurent pas dans les états financiers consolidés. Les mesures financières supplémentaires suivantes comprennent les soldes moyens, et les chiffres annualisés de l’état du résultat net, tel qu’il est indiqué, sont utilisés tout au long de ce document.

Le rendement des capitaux propres moyens attribuables à l’actionnaire ordinaire correspond au bénéfice attribuable à l’actionnaire ordinaire annualisé de la période, divisé par la moyenne1 des capitaux propres ordinaires.

Le rendement de la moyenne des actifs pondérés en fonction des risques correspond au bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat annualisé, divisé par la moyenne1 des actifs pondérés en fonction des risques.

Le ratio d’efficience correspond au total des charges d’exploitation exprimé en pourcentage du total du résultat d’exploitation.

Le ratio du levier d’exploitation s’entend de l’écart entre le taux de variation du résultat d’exploitation et celui des charges d’exploitation.

La marge d’intérêts nette désigne les produits d’intérêts nets exprimés en pourcentage annualisé de la moyenne1 des actifs productifs d’intérêts.

La variation des pertes de crédit attendues en pourcentage de la moyenne du montant brut des prêts et avances et des acceptations s’entend de la variation des pertes de crédit attendues2 annualisée, exprimée en pourcentage de la moyenne1 du montant brut des prêts et avances à des clients et des engagements de clients en contrepartie d’acceptations.

La variation des pertes de crédit attendues sur les prêts et avances et les acceptations de stade 3 en pourcentage de la moyenne du montant brut des prêts et avances et des acceptations s’entend de la variation des pertes de crédit attendues2 annualisée sur les actifs de stade 3, exprimée en pourcentage de la moyenne1 du montant brut des prêts et avances à des clients et des engagements de clients en contrepartie d’acceptations.

Le total de la correction de valeur pour pertes de crédit attendues de stade 3 en pourcentage du montant brut des prêts et avances et des acceptations de stade 3 s’entend du total de la correction de valeur pour pertes de crédit attendues2 sur les prêts et avances à des clients et les engagements de clients en contrepartie d’acceptations de stade 3 exprimé en pourcentage des prêts et avances à des clients et des engagements de clients en contrepartie d’acceptations de stade 3.

Les sorties du bilan nettes en pourcentage de la moyenne des prêts et avances à des clients et des acceptations correspondent aux sorties du bilan nettes annualisées, exprimées en pourcentage de la moyenne1 du montant net des prêts et avances à des clients et des engagements de clients en contrepartie d’acceptations.

Le ratio des avances à des clients en pourcentage des comptes des clients correspond aux prêts et avances à des clients exprimés en pourcentage des comptes des clients.

1.

La marge d’intérêts nette est calculée à l’aide des soldes moyens quotidiens. Toutes les autres mesures financières mettent en jeu des soldes moyens qui sont établis à l’aide des soldes à la clôture du trimestre.

2.

2 La variation des pertes de crédit attendues a essentiellement trait aux prêts, aux acceptations et aux engagements.

Banque HSBC Canada

Faits saillants financiers

(Montants en M$, sauf indication contraire)

Performance et situation financières

Trimestre clos le

Période de neuf mois close le

30 sept. 2023

30 sept. 2022

30 sept. 2023

30 sept. 2022

Performance financière de la période

Total du résultat d’exploitation

660

665

2 018

1 834

Bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat

282

298

893

788

Bénéfice attribuable à l’actionnaire ordinaire

184

206

587

542

Variation des pertes de crédit attendues et autres pertes de valeur liées au crédit — (charge)

(26)

(42)

(41)

(82)

Charges d’exploitation

(352)

(325)

(1 084)

(964)

Bénéfice de base et dilué par action ordinaire ($)

0,33

0,38

1,07

0,99

Ratios financiers (%)1

Rendement des capitaux propres moyens attribuables à l’actionnaire ordinaire

13,8

17,6

15,2

14,5

Rendement de la moyenne des actifs pondérés en fonction des risques

2,6

2,7

2,7

2,5

Ratio d’efficience

53,3

48,9

53,7

52,6

Ratio du levier d’exploitation2

s. o.

18,1

s. o.

12,1

Marge d’intérêts nette

1,58

1,62

1,62

1,42

Variation des pertes de crédit attendues en pourcentage de la moyenne du montant brut des prêts et avances et des acceptations

0,13

0,21

0,07

0,14

Variation des pertes de crédit attendues sur les prêts et avances et les acceptations de stade 3 en pourcentage de la moyenne du montant brut des prêts et avances et des acceptations

0,12

0,08

0,12

0,15

Total de la correction de valeur pour pertes de crédit attendues de stade 3 en pourcentage du montant brut des prêts et avances et des acceptations de stade 3

32,0

29,0

32,0

29,0

Sorties du bilan nettes en pourcentage de la moyenne des prêts et avances et des acceptations

0,01

0,01

0,23

Mesures financières et mesures du capital

Au

30 sept. 2023

31 déc. 2022

Situation financière à la clôture de la période

Total de l’actif

120 452

128 302

Prêts et avances à des clients

73 721

74 862

Comptes des clients

80 057

82 253

Ratio des avances à des clients en pourcentage des comptes des clients (%)1

92,1

91,0

Capitaux propres attribuables à l’actionnaire ordinaire

5 398

4 818

Mesures du capital, du levier et de la liquidité

Ratio des capitaux propres ordinaires de catégorie 1 (%)3

13,8

11,6

Ratio du capital de catégorie 1 (%)3

16,3

14,1

Ratio du capital total (%)3

18,7

16,4

Ratio de levier (%)3

5,4

4,7

Actifs pondérés en fonction des risques (M$)3

43 216

44 656

Ratio de liquidité à court terme (%)4

156

164

1.

Il y a lieu de se reporter à la section « Utilisation de mesures financières supplémentaires » figurant dans le présent document pour obtenir un glossaire des mesures utilisées.

2.

2 La mention « s. o. » est indiquée lorsque le ratio a donné lieu à un ratio négatif.

3.

3 Les ratios du capital et les actifs pondérés en fonction des risques sont calculés au moyen de la ligne directrice sur les normes de fonds propres du BSIF et le ratio de levier est calculé conformément à la ligne directrice sur les exigences de levier de ce même organisme. Ces lignes directrices sont fondées sur celles de Bâle III.

4.

4 Le ratio de liquidité à court terme (Liquidity Coverage Ratio ou « LCR ») est calculé en accord avec la ligne directrice sur les normes de liquidité du BSIF, laquelle intègre les normes de Bâle en ce domaine. Le LCR indiqué dans ce tableau a été calculé à partir des moyennes des chiffres à la clôture de chaque mois du trimestre.

Banque HSBC Canada

État consolidé du résultat net (non audité)

(Montants en M$, sauf les montants par action)

Trimestre clos le

Période de neuf mois close le

30 sept. 2023

30 sept. 2022

30 sept. 2023

30 sept. 2022

Produits d’intérêts

1 322

934

3 869

2 035

Charges d’intérêts

(894)

(485)

(2 547)

(880)

Produits d’intérêts nets

428

449

1 322

1 155

Produits de commissions

218

223

664

669

Charges de commissions

(31)

(29)

(94)

(82)

Produits de commissions nets

187

194

570

587

Produits nets tirés des instruments financiers détenus à des fins de transaction

37

15

104

66

Variations de la juste valeur des autres instruments financiers obligatoirement évalués à la juste valeur par le biais du résultat net

(1)

Profits diminués des pertes liés aux placements financiers

4

6

2

Autres produits d’exploitation

4

7

16

25

Total du résultat d’exploitation

660

665

2 018

1 834

Variation des pertes de crédit attendues et autres pertes de valeur liées
au crédit — (charge)

(26)

(42)

(41)

(82)

Résultat d’exploitation net

634

623

1 977

1 752

Rémunération et avantages du personnel

(173)

(148)

(504)

(451)

Charges générales et administratives

(141)

(146)

(435)

(426)

Amortissement et perte de valeur des immobilisations corporelles

(14)

(18)

(42)

(49)

Amortissement et perte de valeur des immobilisations incorporelles

(24)

(13)

(103)

(38)

Total des charges d’exploitation

(352)

(325)

(1 084)

(964)

Bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat

282

298

893

788

Charge d’impôt sur le résultat

(79)

(79)

(249)

(210)

Bénéfice de la période

203

219

644

578

Bénéfice attribuable à l’actionnaire ordinaire

184

206

587

542

Bénéfice attribuable au détenteur d’actions privilégiées

19

13

57

36

Bénéfice attribuable à l’actionnaire

203

219

644

578

Nombre moyen d’actions ordinaires en circulation (en milliers)

548 668

548 668

548 668

548 668

Bénéfice de base et dilué par action ordinaire ($)

0,33

0,38

1,07

0,99

Banque HSBC Canada

Bilan consolidé (non audité)

Au

(Montants en M$)

30 sept. 2023

31 déc. 2022

ACTIF

Trésorerie et soldes détenus dans la banque centrale

4 828

6 326

Effets en cours de compensation auprès d’autres banques

26

9

Actifs détenus à des fins de transaction

2 408

4 296

Autres actifs financiers obligatoirement évalués à la juste valeur par le biais
du résultat net

20

18

Dérivés

6 081

6 220

Prêts et avances à des banques

331

344

Prêts et avances à des clients

73 721

74 862

Prises en pension à des fins autres que de transaction

3 437

6 003

Placements financiers

22 904

23 400

Autres actifs

2 885

2 591

Paiements anticipés et produits à recevoir

407

351

Engagements de clients en contrepartie d’acceptations

2 916

3 147

Actifs d’impôt exigible

38

172

Immobilisations corporelles

334

332

Goodwill et immobilisations incorporelles

57

160

Actifs d’impôt différé

59

71

Total de l’actif

120 452

128 302

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

Passif

Dépôts effectués par des banques

572

712

Comptes des clients

80 057

82 253

Mises en pension à des fins autres que de transaction

4 335

4 435

Effets en transit vers d’autres banques

654

227

Passifs détenus à des fins de transaction

1 639

3 732

Dérivés

6 602

6 575

Titres de créance émis

10 493

15 735

Autres passifs

4 291

3 577

Acceptations

2 919

3 156

Charges à payer et produits différés

1 070

713

Passifs au titre des prestations de retraite

190

203

Créances subordonnées

1 011

1 011

Provisions

42

54

Passifs d’impôt exigible

78

Passif d’impôt différé

1

1

Total du passif

113 954

122 384

Capitaux propres

Actions ordinaires

1 125

1 125

Actions privilégiées

1 100

1 100

Autres réserves

(803)

(786)

Résultats non distribués

5 076

4 479

Total des capitaux propres attribuable à l’actionnaire

6 498

5 918

Total du passif et des capitaux propres

120 452

128 302

Banque HSBC Canada

Information par secteur d’activité (non audité)

(Montants en M$)

Trimestre clos le

Période de neuf mois close le

30 sept. 2023

30 sept. 2022

30 sept. 2023

30 sept. 2022

Services aux entreprises

Produits d’intérêts nets

183

187

556

522

Produits autres que d’intérêts

121

121

369

359

Total du résultat d’exploitation

304

308

925

881

Variation des pertes de crédit attendues – (charge)

(19)

(14)

(21)

(51)

Résultat d’exploitation net

285

294

904

830

Total des charges d’exploitation

(100)

(99)

(317)

(302)

Bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat

185

195

587

528

Gestion de patrimoine et services bancaires aux particuliers

Produits d’intérêts nets

201

202

617

499

Produits autres que d’intérêts

78

68

238

220

Total du résultat d’exploitation

279

270

855

719

Variation des pertes de crédit attendues – (charge)

(10)

(22)

(29)

(22)

Résultat d’exploitation net

269

248

826

697

Total des charges d’exploitation

(171)

(165)

(519)

(489)

Bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat

98

83

307

208

Services bancaires internationaux

Produits d’intérêts nets

35

45

112

99

Produits autres que d’intérêts

14

13

46

45

Total du résultat d’exploitation

49

58

158

144

Variation des pertes de crédit attendues – reprise/(charge)

3

(6)

9

(9)

Résultat d’exploitation net

52

52

167

135

Total des charges d’exploitation

(20)

(20)

(60)

(65)

Bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat

32

32

107

70

Marchés et Services liés aux valeurs mobilières

Produits d’intérêts nets

12

12

43

31

Produits autres que d’intérêts

12

14

23

52

Résultat d’exploitation net

24

26

66

83

Total des charges d’exploitation

(11)

(13)

(36)

(39)

Bénéfice avant la charge d’impôt sur le résultat

13

13

30

44

Centre général1

Produits d’intérêts nets

(3)

3

(6)

4

Produits autres que d’intérêts

7

20

3

Résultat d’exploitation net

4

3

14

7

Total des charges d’exploitation

(50)

(28)

(152)

(69)

Bénéfice/(perte) avant la charge d’impôt sur le résultat

(46)

(25)

(138)

(62)

1.

Le centre général n’est pas un secteur d’activité de la banque. Les nombres indiqués ci-dessus présentent un rapprochement des résultats des secteurs d’activité et de ceux de l’entité.

Entente visant la vente de la Banque HSBC Canada1

Le 29 novembre 2022, le Groupe HSBC a annoncé une entente visant la vente de la totalité de sa participation dans la Banque HSBC Canada (et ses filiales) et des créances subordonnées détenues par le Groupe HSBC à la Banque Royale du Canada (« RBC ») pour un prix d’achat de 13,5 G$. Le 1er septembre 2023, le Bureau de la concurrence du Canada a publié son rapport et a conclu qu’il n’y avait aucune préoccupation liée à la concurrence en ce qui concerne la vente proposée. Il s’agit du premier de plusieurs examens nécessaires à la conclusion de la transaction et de la vente. Sous réserve de l’examen et des approbations des autorités réglementaires et du gouvernement restants, la conclusion de la vente est prévue au cours du premier trimestre de 2024.

1.

La Banque HSBC Canada, ainsi que ses filiales, est une filiale en propriété exclusive indirecte de HSBC Holdings plc (la « société mère », « HSBC Holdings »). Le Groupe HSBC représente la société mère et ses filiales.

Renseignements relatifs à la Banque HSBC Canada

La Banque HSBC Canada, filiale de HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au pays. Nous aidons des entreprises et des particuliers partout au Canada à faire des affaires et à gérer leurs finances, ici et à l’échelle mondiale, par l’entremise de quatre secteurs d’activité, soit Services aux entreprises, Gestion de patrimoine et services bancaires aux particuliers, Services bancaires internationaux et Marchés et Services liés aux valeurs mobilières.

Le siège social de HSBC Holdings plc, société mère de la Banque HSBC Canada, est situé à Londres, au Royaume-Uni. HSBC sert des clients du monde entier à partir de ses bureaux répartis dans 62 pays et territoires. Avec des actifs totalisant 3 021 G$ US au 30 septembre 2023, il est l’un des plus importants groupes de services bancaires et financiers au monde.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.hsbc.ca ou suivez-nous sur X : @HSBC_CA ou sur Facebook : @HSBCCanada.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent document renferme des informations prospectives, dont des énoncés concernant les activités et projets futurs de la banque. Ces énoncés se caractérisent par le fait qu’ils ne reposent pas strictement sur des données ou événements passés ou en cours. Des énoncés prospectifs renferment souvent des termes ou expressions comme « prévoir », « estimer », « s’attendre à », « projeter », « avoir l’intention de », « planifier » et « croire », ainsi que des mots ou expressions similaires qui sont employés pour décrire le rendement financier ou opérationnel à venir. De par leur nature même, ces énoncés nous obligent à poser plusieurs hypothèses et sont assujettis à divers risques et incertitudes qui leur sont inhérents et qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux envisagés dans les énoncés prospectifs. Nous prions le lecteur de ne pas se fier indûment à ces énoncés puisque de nombreux facteurs de risque pourraient donner lieu à des résultats réels nettement différents des attentes exprimées par les énoncés. Dans le rapport de gestion figurant dans le Rapport et états financiers annuels 2022, la rubrique « Risques » décrit les principaux risques auxquels la banque est exposée, risques qui, s’ils ne sont pas gérés comme il se doit, pourraient influer grandement sur ses résultats financiers à venir. Ces risques comprennent le risque de crédit, le risque de trésorerie (incluant le risque de capital, le risque de liquidité et de financement et le risque de taux d’intérêt), le risque de marché, le risque lié à la résilience, les risques climatiques (y compris les conséquences des risques de transition et des risques matériels), le risque de non-conformité à la réglementation, le risque lié aux crimes financiers, le risque lié aux modèles et le risque lié à la caisse de retraite. Les autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent nettement des attentes exprimées par les énoncés prospectifs comprennent la conjoncture économique dans son ensemble et les conditions de marché, l’inflation, les politiques budgétaires et monétaires, les modifications des lois, de la réglementation et de l’approche de supervision, le degré de concurrence et les technologies de rupture, les cybermenaces et l’accès non autorisé aux systèmes, les modifications de nos notations de crédit, la transition visant les taux interbancaires offerts (« TIO »), y compris le taux Canadian Dollar Offered Rate (« CDOR »), ainsi que d’autres risques comme les changements touchant les normes comptables, les changements de taux d’imposition, les changements de lois et règlements fiscaux et leur interprétation par les autorités fiscales, le risque de fraude de la part d’employés ou d’autres parties, les transactions non autorisées et réalisées par le personnel et l’erreur humaine. Par ailleurs, le 29 novembre 2022, le Groupe HSBC a annoncé une entente visant la vente de la totalité de sa participation dans la Banque HSBC Canada (et ses filiales) et des créances subordonnées détenues par le Groupe HSBC à la Banque Royale du Canada (« RBC »). Le 1er septembre 2023, le Bureau de la concurrence du Canada a publié son rapport et a conclu qu’il n’y avait aucune préoccupation liée à la concurrence en ce qui concerne la vente proposée. Il s’agit du premier de plusieurs examens nécessaires à la conclusion de la transaction et de la vente. Sous réserve de l’examen et des approbations des autorités réglementaires et du gouvernement restants, la conclusion de la vente est prévue au cours du premier trimestre de 2024. Les risques liés à la transition efficace des clients, des données, des systèmes, des processus et des employés de la Banque HSBC Canada à la RBC seront gérés au moyen de nos programmes et processus de gestion des risques en place. Notre capacité à concrétiser nos priorités stratégiques et à gérer de manière proactive les exigences du cadre réglementaire dépend du perfectionnement et de la fidélisation de nos cadres dirigeants et de nos employés les plus performants. Demeurer en mesure de recruter, de perfectionner et de conserver à notre emploi du personnel compétent dans un marché du travail des plus compétitifs et actifs se révèle toujours difficile. Malgré les plans d’urgence que nous avons instaurés afin d’assurer notre résilience advenant des perturbations opérationnelles à la fois prolongées et majeures, notre capacité d’exercer nos activités pourrait souffrir d’une défaillance dans les infrastructures qui soutiennent nos activités et les collectivités avec lesquelles nous faisons des affaires, incluant, sans toutefois s’y limiter, une défaillance provoquée par une urgence de santé publique, une pandémie, une catastrophe écologique, un acte terroriste et des événements géopolitiques. La rubrique « Facteurs susceptibles d’avoir une incidence sur les résultats futurs » du Rapport et états financiers annuels 2022 renferme une description de ces facteurs de risque. Nous tenons à aviser le lecteur que la liste de facteurs de risque présentée ci-dessus n’est pas exhaustive et qu’il se peut que d’autres incertitudes et facteurs éventuels non mentionnés aux présentes nuisent à nos résultats et à notre situation financière. Tout énoncé prospectif paraissant dans ce document n’est valable qu’en date de celui-ci. Nous ne nous engageons nullement à réviser, à mettre à jour ou à modifier les énoncés prospectifs en raison de nouvelles informations, d’événements ultérieurs ou d’autres circonstances, et nous déclinons expressément toute obligation de le faire, sauf dans la mesure où les lois pertinentes sur les valeurs mobilières nous y contraignent.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20231029318174/fr/

Contacts

Demandes des médias :
Sharon Wilks
647-388-1202
sharon_wilks@hsbc.ca

Caroline Creighton
416-868-8282
caroline.x.creighton@hsbc.ca

Demandes des investisseurs :
investor_relations@hsbc.ca