La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 445,09
    -2 733,01 (-5,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Résitant aux pénuries, Nissan triple sa prévision de bénéfice net annuel

·2 min de lecture

Grâce à de nouveaux modèles et une forte demande, le constructeur japonais prévoit un bénéfice net annuel d’1,4 milliard d’euros. Le triple de sa prévision antérieure.

Le constructeur automobile japonais Nissan a triplé mardi sa prévision de bénéfice net 2021/22, escomptant désormais 180 milliards de yens (1,4 milliard d'euros), grâce à de nouveaux modèles et une forte demande, malgré les pénuries mondiales pesant sur sa production.

Nissan reviendrait ainsi clairement dans le vert après deux exercices dans le rouge: sur son exercice 2020/21 (achevé le 31 mars de cette année), sa perte nette s'était élevée à près de 3,4 milliards d'euros.

En mai, Nissan avait annoncé la cession de sa part de quelque 1,5% du capital de l'allemand Daimler pour 1,15 milliard d'euros.

Mais l'allié du français Renault a aussi rehaussé sa prévision de bénéfice opérationnel annuel, passée de 1,15 milliard d’euros à 1,4 milliard.

« En dépit de la pénurie de l'offre en semi-conducteurs qui perdure et de l'impact négatif de la hausse des prix des matières premières », Nissan est confiant grâce à la poursuite de son « offensive avec ses nouveaux modèles » et à « l'amélioration continue de la qualité de ses ventes », indique un communiqué du groupe.

Concrètement, Nissan profite du fort rebond de la demande automobile dans le monde, et parvient à augmenter ses prix grâce à ses nouveaux modèles et aux perturbations de l'offre dues aux pénuries.

Ces perturbations l'ont toutefois poussé à réviser en baisse sa prévision de chiffre d'affaires 2021/22, revue à 68 milliards d'euros contre un objectif précédent de 75 milliards.

Il a aussi réduit son objectif de ventes annuelles en volume, à 3,8 millions d'unités contre un objectif précédent de 4,4 millions d'unités.

Sur son deuxième trimestre (juillet-septembre), Nissan a généré un bénéfice net de 413 millions d'euros, contre une perte nette de 342 millions un an plus tôt à la même période.

Ses ventes trimestrielles ont légèrement progressé (+1% sur un an) 14,8 milliards d'euros.

Les résultats de Nissan ont contribué à hauteur de 157 millions d’euros aux résultats de Renault.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles