La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 112,11
    -33,68 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

De plus en plus de résidus de pesticides chimiques sur les fruits produits dans l'Union européenne

Les chiffres sont sans équivoque. Selon une étude de l'ONG PAN Europe publiée mardi 24 mai, près d'un échantillon sur trois (29%) de fruits frais est contaminé par des traces de pesticides chimiques contre 18% en 2011. L'ONG a analysé quelque 97.000 échantillons de fruits frais (pêches, fraises, cerises, pommes, etc.), démontrant que les résidus de pesticides chimiques sur les fruits cultivés dans l'Union européenne ont augmenté entre 2011 et 2019, alors que les États membres auraient dû en limiter l'utilisation au profit de produits de substitution. Or depuis 2011, relève cette ONG spécialisée, les États membres sont censés encourager les produits de substitution pour limiter autant que possible le recours à ces pesticides de synthèse - herbicides, fongicides, insecticides - considérés comme les plus à risque et dont l'autorisation est plus strictement réglementée dans l'UE.

Au niveau national, cette autorisation doit notamment faire l'objet d'une évaluation comparative avec les produits de substitution, est-il rappelé. Les résultats de l'étude jettent une ombre sur l'ambition de Bruxelles, arrêtée en 2020, de réduire de moitié d'ici à 2030 le recours à ces pesticides les plus dangereux. "S'il n'y a pas de mesures fortes, on ne voit pas comment cet objectif pourrait être respecté", a dit à l'AFP Salomé Roynel, de PAN Europe, qui rappelle que la Commission a le pouvoir de rappeler à l'ordre les pays "défaillants sur ce sujet". L'ONG cite parmi les produits autorisés dont il faudrait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carrefour rappelle du saucisson un peu partout en France
Apple Watch Series 7 : Amazon baisse encore le prix de la montre connectée
Des produits fermiers locaux en rayons grâce aux boutiques Le Champ des saveurs
Le Médiateur de l'énergie saisi en 2021 d'un nombre record de litiges, avec la flambée des cours
Attention, SFR veut augmenter discrètement le montant de votre forfait

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles