La bourse ferme dans 8 h 10 min
  • CAC 40

    6 242,44
    +8,30 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 997,57
    +4,14 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 765,50
    -1,30 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    51 288,15
    -2 004,50 (-3,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 358,84
    -22,11 (-1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,65
    +0,19 (+0,30 %)
     
  • DAX

    15 277,07
    +21,74 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 006,07
    +22,57 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 990,06
    +196,92 (+0,68 %)
     
  • GBP/USD

    1,3738
    -0,0047 (-0,34 %)
     

Résidences touristiques : certains bailleurs pourraient enfin percevoir leurs loyers

·2 min de lecture

Bouffée d’air à venir pour les exploitants de résidences touristiques… et pour leurs propriétaires particuliers. Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé cette semaine un renforcement des aides à destination des entreprises des secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme. Plus précisément, Bercy étend le dispositif de prise en charge de leurs coûts fixes. Objectif : les aider à payer les loyers qu’ils doivent à leurs bailleurs, malgré la crise. “Il s'agit de prendre en charge 70% des charges fixes des entreprises de plus de 50 salariés et 90% [pour les] entreprises de moins de 50 salariés" qui font plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires mensuel, a détaillé le ministre lors d'un point presse. De 3 millions d’euros maximum sur six mois, le plafond de cette prise en charge est porté à 10 millions d’euros sur une année. L’aide devrait être accordée à partir du mois de mars, avec effet rétroactif au 1er janvier 2021, précise le ministère.

>> A lire aussi - Résidences de services : propriétaires, comment faire face aux impayés de loyer des exploitants ?

La nouvelle est excellente pour les exploitants de résidences touristiques, dont l’activité a subi un sérieux coup de frein depuis le début de la crise… Mais aussi, plus indirectement, pour leurs milliers de propriétaires privés de loyers. Face aux fermetures administratives puis au faible afflux de touristes en 2020, de nombreux exploitants tels que le groupe Pierre & Vacances, Appart’City ou Réside Etudes, ont en effet cessé de verser les loyers à leurs investisseurs particuliers. Certains d’entre eux n’ont même pas touché un seul loyer depuis bientôt un an ! Les exploitants faisant valoir que les aides accordées par l’Etat étaient jusqu’ici insuffisantes pour couvrir les loyers, qui représentent jusqu’à 40% de leur chiffre d’affaires.

“C’est une étape importante, même s’il reste encore quelques détails à éclaircir”, se félicite Pascale Jallet, la déléguée générale du Syndicat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

APL des jeunes : le gouvernement rassure... mais admet un trou dans la raquette sur certains profils
Résidences de services : propriétaires, comment faire face aux impayés de loyer des exploitants ?
Crédit immobilier : pourquoi certains emprunteurs vont perdre du pouvoir d’achat en 2021
Réforme des APL : la colère des jeunes face à la baisse de leurs aides
A Paris, l’encadrement des loyers commence à produire ses effets