La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 168,76
    -56,27 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Résidence principale : la vente est-elle toujours exonérée d’impôt ?

·1 min de lecture

Est-il possible de considérer un logement que l’on a à peine occupé, comme sa résidence principale ? La réponse à cette question, primordiale pour les propriétaires éphémères qui souhaitent revendre leur bien, ne coule pas de source. C’est d’ailleurs l’interrogation soumise par Caroline aux experts du “Grand rendez-vous de l’épargne” (Capital / Radio patrimoine). Notre lectrice a acquis sa résidence principale il y a seulement quelques jours et vient d’être contactée par un potentiel acheteur qui lui propose un prix élevé, avec une belle plus-value à la clé. Notre lectrice aimerait être certaine de ne pas être taxée sur cette plus-value. Car comme le rappelle Nathalie Couzigou-Suhas, notaire à Paris, “l’Etat vous prélève un impôt de plus-value immobilière de 34,5% (36,2% depuis le 1er janvier 2018, NDLR)”. Cette taxation se compose d’un taux forfaitaire d’impôt sur le revenu de 19% et des prélèvements sociaux de 17,2%.

>> Notre service - Estimez le prix d’un bien immobilier (immédiat, gratuit et sans engagement)

Mais une exception est prévue pour la vente de la résidence principale. L’article 150 U du Code général des impôts (CGI) prévoit en effet que ces dispositions “ne s'appliquent pas aux immeubles, aux parties d'immeubles ou aux droits relatifs à ces biens (...) qui constituent la résidence principale du cédant au jour de la cession”. En d’autres termes, votre bien est exonéré de taxation dès lors qu’il s’agit de votre résidence principale. Mais encore faut-il pouvoir prouver (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La somme qu’il faudra dépenser pour avoir la chance de voyager en ballon dans l’espace
Emploi à domicile : voici le calendrier du déploiement du crédit d’impôt en temps réel
Le patrimoine des ménages s’envole malgré le pire choc sur l’économie depuis la Grande dépression
Quelle doit être la répartition des charges entre partenaires de Pacs ?
Exilés fiscaux : les stars de la télé-réalité installées à Dubaï dans le viseur de Bercy ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles