Publicité
Marchés français ouverture 5 h
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 307,81
    -262,95 (-0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0749
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 432,60
    +2,21 (+0,01 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 577,67
    +105,49 (+0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,11
    +50,35 (+3,76 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Réserviste, troubles psychiatriques... Qui est le suspect des fusillades de Lewiston aux États-Unis?

Police du Maine/AFP

L'auteur présumé du massacre est toujours en liberté. Robert Card, 40 ans, est suspecté d'être l'auteur de deux fusillades de masse dans un bowling et un restaurant de Lewinston, la deuxième plus grande ville de l'État du Maine dans le nord-est des États-Unis). Selon la police locale, plusieurs centaines d'agents sont mobilisés dans les opérations de recherche.

Le nombre de victimes n'a pas encore été officialisé. CNN et l'agence de presse américaine Associated Press font état de 16 morts et de "dizaines des blessés", selon des informations communiquées par les forces de l'ordre.

Mobile inconnu et toujours en cavale

La police du comté d'Androscoggin a diffusé deux photos du "tireur actif", identifié comme Robert Card. Sur des images issues de vidéosurveillance également diffusées par les autorités, on voit un homme, vêtu d'un haut marron et d'un pantalon bleu foncé, armé d'un fusil de type semi-automatique qu'il avait épaulé. Ses motivations restent inconnues à ce stade.

PUBLICITÉ

"Le suspect doit être considéré comme armé et dangereux", a précisé la police du Maine dans un avis de recherche.

Le responsable de la sécurité publique du Maine, Mike Sauschuck, affirme la police a localisé un véhicule recherché (un SUV blanc) à Lisbonne, une localité située à une douzaine de km de Lewiston, où les habitants ont également été appelés à rester chez eux. Robert Card n'était pas dans le véhicule, selon des informations de presse.

Instructeur en armes à feu, antécédents psychiatriques...

Selon CNN, citant des sources des forces de l'ordre, Robert Card est un réserviste de l'armée, instructeur certifié en armes à feu.

Dans l'avis de recherche, il est indiqué qu'il a "récemment fait état de problèmes de santé mentale, incluant le fait d'entendre des voix" et aurait menacé de s'en prendre à une base de la Garde nationale américaine dans la ville de Saco, à environ 70 kilomètres au nord de Lewiston.

Les autorités indiquent que Robert Card "a été admis en établissement psychiatrique pendant deux semaines au cours de l'été 2023 avant d'être libéré".

Ce drame, qui pourrait être l'un des plus meurtriers des dernières années, est venu immédiatement s'inscrire dans la litanie des fusillades qui endeuillent régulièrement les États-Unis où les armes à feu pullulent et sont facilement accessibles à l'achat. Le pays compte davantage d'armes individuelles que d'habitants: un adulte sur trois possède au moins une arme et près d'un adulte sur deux vit dans un foyer où se trouve une arme.

Hors suicides, plus de 15.000 personnes sont mortes dans des violences par armes à feu depuis début 2023 dans le pays. L'attaque de mercredi est la plus meurtrière enregistrée sur la période, selon l'association Gun Violence Archive (GVA).

Article original publié sur BFMTV.com