La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    +0,0017 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    16 228,75
    +26,35 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    +0,36 (+0,45 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,20 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,05 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0014 (+0,11 %)
     

Les réserves françaises de gaz sont pleines en préparation de l'hiver

WOLFGANG RATTAY

La Commission de régulation de l'énergie a annoncé ce mercredi 5 octobre que les réserves françaises de gaz étaient pleines "à plus de 99%". Une situation qui n'écarte toutefois pas quelques tensions en Europe pour cet hiver. L'Agence internationale de l'énergie a en effet assuré lundi que des mesures d'économie de gaz seront "cruciales" cet hiver pour maintenir les stocks à des niveaux suffisants en cas de coupure totale du gaz russe et de "vague de froid tardive".

Les stockages français de gaz sont pleins "à plus de 99%" en préparation de l'hiver, annonce mercredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE). "Au 5 octobre, les fournisseurs ont déjà constitué près de 130 TWh (térawattheures-NDLR) de réserves de gaz, un niveau supérieur à la moyenne des dernières années" qui représente environ les deux tiers de la consommation hivernale des PME et des particuliers, précise la CRE dans un communiqué.

Lire aussi"Une facture d’électricité multipliée par 50" : le coup de gueule des patrons de Croissance plus

Dans un contexte de menaces de la Russie sur les livraisons de gaz à l'Europe sur fond de guerre en Ukraine, "la campagne de remplissage des stockages s'est déroulée dans des conditions difficiles", rappelle la CRE en soulignant que "les efforts de l'ensemble des acteurs du système gazier" ont malgré tout permis l'atteinte de ce niveau élevé de stock.

Si ces volumes ont vocation à être complétés par des importations de gaz norvégien et de gaz naturel liquéfié (GNL) ainsi que par des échanges les autres pays européens, des situations de tension restent possibles cet hiver rappelle la CRE en appelant à "un effort collectif massif visant à réduire nos consommations d'énergie".

Mesures "cruciales"

Les mesures d'économie de gaz en Europe seront "cruciales" cet hiver pour maintenir les stocks à des niveaux suffisants en cas de coupure totale du gaz russe et de "vague de froid tardive", souligne lundi l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport trimestriel.

Le tarissement du gaz russe, en réponse aux sanctions frappant Moscou depuis l'invasion de l'Ukraine, a fait exploser les cours mondiaux et conduit les Européens à s'approvisionner auprès d'autres sources, en important massivement du gaz naturel liquéfié (GNL) et du gaz norvégien. Grâce à cette stratégie de diversification, "les stocks de gaz étaient pleins à presque 90% à fin septembre", a indiqué l'AIE, basée à Paris, tout en mettant en garde l'Europe sur le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi