Marchés français ouverture 7 h 25 min

République dominicaine, Ibiza... les voyages gênants de Carlos Ghosn avec l’avion de Nissan

Depuis le début des révélations concernant l'affaire Carlos Ghosn, Nissan a régulièrement avancé que l'ancien PDG de l'Alliance avec Renault avait utilisé la société Renault-Nissan BV (RNBV), basée à Amsterdam, à des fins personnelles. Plusieurs éléments, comme des donations et des honoraires réglés à des consultants inconnus interrogeaient. L'Alliance avait donc commandé, en secret, un audit extérieur de la société. Audit rédigé en juin dernier, mené par le cabinet Mazars et que L'Express dévoile lundi 20 janvier.

>> À lire aussi - "L'enquête de Nissan était biaisée" : la nouvelle charge des avocats de Carlos Ghosn

Le document rapporte que 11 millions d'euros de dépenses engagées par Carlos Ghosn ne semblent pas toujours trouver de véritables justifications, et auraient donc pu être utilisées à des fins personnelles par l'ex-magnat de l'industrie automobile. Parmi ces dépenses, figurent notamment 38 vols effectués par l'ancien PDG de Renault-Nissan et ses proches à bord d'appareils payés par l'Alliance, pour des voyages qui semblent relever davantage du domaine privé.

Des vols estimés à plus de cinq millions d'euros

Ces trajets s'étalent sur une période allant de 2015 à novembre 2018, précise l'hebdomadaire. La plupart a été effectuée à bord de l'avion de la présidence de Nissan, un Gulfstream G650 acheté en 2015. Au total, parmi les 11 millions d'euros de dépenses qui interrogent les auteurs de l'audit, 5,14 millions d'euros sont liés à ces 38 vols. Un exemplaire du rapport a été remis au parquet de Nanterre qui enquête sur ces déplacements soupçonnés de n'avoir aucun lien avec les affaires professionnelles de Carlos Ghosn.

>> À lire aussi - Carlos Ghosn veut toucher sa retraite et attaque Renault en justice

Dans son rapport, le cabinet fait état de vérifications menées sur plusieurs fronts : l'examen des obligations figurant dans l'agenda de Carlos Ghosn mais aussi l'analyse des publications sur les réseaux sociaux par la famille de l'industriel afin de déterminer si

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un sursis pour les produits français menacés de surtaxes aux Etats-Unis ?
Tesla conteste une pétition accusant ses voitures "d’accélérer involontairement seules"
Compteurs Linky : Enedis accusé de harcèlement par les habitants d'un immeuble
Cette pizzeria demande aux parents de laisser "les enfants malpolis" chez eux
Var : il envoie sa facture au département après avoir abîmé sa voiture sur un dos-d'âne