La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 879,70
    +101,94 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 447,35
    -304,89 (-2,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2152
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 597,66
    -831,28 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,34
    -50,96 (-3,26 %)
     
  • S&P 500

    4 204,16
    -28,44 (-0,67 %)
     

La répression des fraudes étrille le secteur de la rénovation énergétique

·1 min de lecture

Malgré la crise, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) n’a pas baissé la garde. En 2020, les contrôles physiques ont certes légèrement diminué (-6% par rapport à 2019), mais les contrôles en ligne se sont multipliés : plus de 20.000 sites internet ont été inspectés, en augmentation de 38% sur un an. Au total, et tous secteurs d'activités confondus, la répression des fraudes a envoyé plus de 30.000 lettres d’avertissement, 6.600 lettres d’injonction, a établi 4.100 dossiers pénaux et prononcé 1.400 amendes administratives, selon son bilan présenté ce jeudi 22 avril, en présence du ministre des Petites et moyennes entreprises (PME), Alain Griset.

>> A lire aussi - Copropriété : les syndics professionnels épinglés par la répression des fraudes

L’an dernier, la DGCCRF a accordé une attention toute particulière à certains domaines et secteurs, comme la lutte contre la Covid 19 ou l’accélération du commerce numérique. Mais elle a aussi placé la transition écologique au cœur de ses actions, dans le but notamment d’accompagner les consommateurs dans leurs démarches de rénovation énergétique. En particulier, la répression des fraudes a immédiatement mis en œuvre les dispositions de la loi du 24 juillet 2020, qui interdit le démarchage téléphonique à tous les acteurs de la filière. Une activité que ses agents surveillent comme le lait sur le feu : tous secteurs confondus, 180 entreprises ont été sanctionnées en 2020 pour démarchage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : comment évoluent les ventes et les prix, un an après le début de la pandémie ?
Aéroport de Nantes : l’Etat va indemniser les propriétaires exposés au bruit
Immobilier : pourquoi la crise sanitaire a entraîné une augmentation artificielle des loyers
Immobilier : qui du bailleur ou du locataire doit financer un nouveau jeu de clé ?
Quels sont les atouts de la SCI familiale ?