La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 176,09
    +588,43 (+1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 184,44
    +152,75 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0015 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 633,30
    -4 727,89 (-10,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 324,82
    -63,08 (-4,55 %)
     
  • S&P 500

    4 131,09
    +68,05 (+1,67 %)
     

Une réouverture des restaurants et lieux culturels le 15 mai reste soumise à l'évolution sanitaire

·2 min de lecture

Emmanuel Macron doit réunir ce jeudi 15 avril à l'Elysée une grande partie du gouvernement pour étudier les protocoles de réouverture progressive des terrasses et restaurants, ainsi que de certains lieux culturels.

La date du 15 mai fixée par pour la réouverture de certaines terrasses ou lieux culturels en France reste soumise à l'évolution de la situation épidémique, a souligné jeudi .

"C'est dans un mois, on va espérer que les mesures mises en place vont porter leurs effets", a déclaré la ministre du Travail sur CNews. "Il faut arriver à se projeter. On a tous envie de retrouver une vie la plus normale et d'avoir ces perspectives pour la suite."

Le président de la République doit réunir en fin d'après-midi (18h00) à l'Elysée une grande partie du gouvernement pour étudier les protocoles de réouverture de ces lieux fermés depuis la fin octobre dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Lire aussi

"Evidemment, on ne va pas prendre de risques"

, annonçant l'extension de mesures de confinement à tout le territoire hexagonal face à une troisième vague épidémique, Emmanuel Macron avait promis que dès la mi-mai, certains lieux de culture et terrasses pourraient rouvrir avec des règles strictes.

Le chef de l'Etat avait aussi dit vouloir "bâtir entre la mi-mai et le début de l’été un calendrier de retour progressif pour la culture, le sport, le loisir, l'événementiel, les cafés et les restaurants".

"Evidemment, on ne va pas prendre de risques", a déclaré Elisabeth Borne. "Il faut absolument arriver à casser la dynamique de l'épidémie, réduire le nombre de cas, protéger nos services hospitaliers. En fonction de l'évolution de la situation, on pourra caler la date effective de sortie de cette crise", a-t-elle dit.

Interrogé mercredi sur RMC et BFM TV, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire avait déclaré que la date du 15 mai faisait partie des "hypothèses" de travail du gouvernement. (Jean-Stéphane Brosse)

(Avec Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi