La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 077,20
    -1 280,06 (-2,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Rénovation énergétique : ces travaux inefficaces voire contreproductifs

·1 min de lecture

Qu’est-ce qu’une rénovation énergétique performante ? Y a-t-il des travaux à privilégier pour réussir la rénovation de son logement ? Et si oui, dans quel ordre faut-il les réaliser ? Voici quelques-unes des questions sur lesquelles se penche une récente étude, réalisée par la société Dorémi et le bureau d’études Enertech, pour le compte de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Ce rapport d’expertise dresse un constat alarmant des pratiques usuelles en matière de rénovation énergétique. La Stratégie nationale bas carbone (SNBC) impose en effet de réduire de 95% les émissions du bâtiment d’ici 2050, par rapport à 2015. Pour cela, le parc des maisons individuelles devra être conforme au niveau BBC rénovation (pour Bâtiment basse consommation), à cet horizon. Le label BBC fixe un seuil maximal de consommation des bâtiments, en fonction de différents critères, tels que la zone climatique ou l’altitude.

Or, la tendance actuelle ne permettrait pas d’atteindre cet objectif, affirme le rapport. Les rénovations engagées jusqu’ici, consistant à juxtaposer quelques travaux, seraient trop partielles et peu efficaces. “Le constat sur le terrain, en France et jusqu’à présent, est que la plupart des travaux dits ‘énergétiques’ relèvent plutôt de travaux d’entretien ou de maintenance (remplacement de fenêtres, d’une chaudière en fin de vie, etc.), ou encore d’approches opportunistes (offres à 1 euro) et non d'opérations de rénovation énergétique planifiées et coordonnées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces métropoles où les prix des appartements neufs flambent le plus vite
Location meublée : ces 45 villes où les loyers dégringolent depuis un an
Immobilier : ces villes franciliennes où l’on trouve encore des logements neufs à vendre
Rénovation énergétique : comment se rétracter après avoir cédé à un démarchage
Immobilier : ces villes françaises où louer un meublé revient moins cher qu’une location vide