La bourse ferme dans 1 h 35 min
  • CAC 40

    6 682,22
    -23,39 (-0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 156,57
    -15,60 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    35 543,45
    -65,89 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,1647
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 785,60
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    56 030,78
    -868,56 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 545,34
    +10,69 (+0,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,48
    -0,94 (-1,13 %)
     
  • DAX

    15 498,96
    -23,96 (-0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 191,21
    -31,89 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    15 155,06
    +33,38 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 533,63
    -2,56 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3811
    -0,0014 (-0,10 %)
     

La rénovation énergétique des HLM va être très coûteuse

·1 min de lecture

Les HLM ne comptent que 7% de passoires thermiques, ce qui fait d'eux de bons élèves du parc immobilier français. Mais il n'empêche, ces habitations à loyer modéré doivent désormais s'attaquer aux habitations les plus dures à réhabiliter, et les coûts peuvent aller jusqu'à "100.000 euros par logement".

La proportion de logements aux médiocres qualités énergétiques, classés en "F" ou "G" sur l'échelle du diagnostic de performance énergétique (DPE) est certes nettement inférieure à la moyenne française, autour de 17% en 2020, mais elle représente tout de même plus de 350.000 résidences.

"Les logements qu'il nous reste à rénover seront les plus coûteux", a prévenu au cours du Congrès HLM, Emmanuelle Cosse, la présidente de l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui fédère les différentes branches des bailleurs sociaux. Elle estime que certaines rénovations pourront coûter jusqu'à "autour de 80.000 à 100.000 euros par logement".

Et l'USH craint que le nombre de logements à rénover n'augmente sensiblement après l'application du nouveau diagnostic énergétique, actuellement en train d'être déployé.

"On a estimé qu'on allait passer de 5.000 à 6.000 logements considérés comme une passoire énergétique", en raison des nouveaux critères, a illustré jeudi lors du dernier jour du Congrès Damien Guth, directeur adjoint exploitation et maintenance de Clésence, bailleur social qui compte 45.000 logements dans le nord de la France.

Ces logements ne pourront plus être loués en 2025 pour les classés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Logement neuf : voici les acheteurs qui pourront toucher la prime exceptionnelle de 10.000 euros
MaPrimeRénov’ : son efficacité énergétique remise en cause par la Cour des comptes
Immobilier : ces villes où investir dans des colocations se révèle avantageux
Logement : Jean Castex annonce plusieurs mesures pour relancer la construction
Immobilier : ce qu'il vous faut savoir pour louer votre appartement à des étudiants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles