La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 872,07
    -108,25 (-0,32 %)
     
  • Nasdaq

    12 937,14
    -0,99 (-0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0100
    -0,0080 (-0,79 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 084,36
    -305,99 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,83
    -1,91 (-0,34 %)
     
  • S&P 500

    4 270,43
    -3,61 (-0,08 %)
     

Rénovation énergétique : les bailleurs encore trop peu nombreux à engager des travaux

Les bailleurs privés seront-ils au rendez-vous de la transition énergétique ? La loi Climat et résilience de 2021 a fixé un calendrier ambitieux de conversion du parc immobilier, actant la sortie progressive du marché des logements les plus énergivores, les fameuses passoires thermiques. Dès le 1er janvier 2023, les biens dont la consommation dépasse 450 kWh par mètre carré et par an seront interdits de mise en location. Suivront au 1er janvier 2025 tous les logements de la classe G de diagnostic de performance énergétique (DPE), puis les logements d’étiquette F au 1er janvier 2028 et enfin les biens de classe E au 1er janvier 2034. Rappelons aussi que dès le 25 août prochain, il sera interdit d’augmenter le loyer dans les passoires thermiques.

Malgré ces contraintes qui s’accumulent, les propriétaires bailleurs ne semblent pas encore vraiment impliqués. C’est en tout cas ce qui ressort du bilan semestriel de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), qui pilote le principal dispositif dédié à la rénovation énergétique des logements, MaPrimeRénov’. Entre janvier et juin 2022, cette aide a permis de financer 318.429 rénovations, pour un montant de 1,2 milliard d’euros. Soit une dynamique similaire à celle observée l’an dernier et qui devrait permettre au gouvernement de s’approcher de l’objectif de 700.000 rénovations par an.

Seulement voilà, sur ce total, seuls 6.322 dossiers ont été déposés par des propriétaires louant leur bien. Un an après leur intégration au dispositif, les bailleurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : voici des exemples de “bons” dossiers désormais retoqués
Encadrement des loyers annulé à Paris : quelles conséquences pour les bailleurs et les locataires ?
Immobilier : les nouvelles contraintes réglementaires à connaître pour les investisseurs
Immobilier : quels travaux puis-je déduire de ma plus-value ?
Achat immobilier : mon vendeur a-t-il le droit de se rétracter suite à mon offre d’achat ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles