Publicité
Marchés français ouverture 2 h 7 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 867,70
    +147,23 (+0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 991,04
    -121,59 (-0,67 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 138,25
    -686,28 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 419,92
    +6,96 (+0,49 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

Rénovation énergétique : 3 millions de logements à risque bientôt privés de MaPrimeRénov' ?

Illustration Capital générée à l'aide de IA.webp

MaPrimeRénov’ va-t-elle subir un nouveau coup de frein ? Dans un rapport publié le 17 mai, et destiné à «prévenir la catastrophe financière» du régime d’indemnisation des catastrophes naturelles, la sénatrice Christine Lavarde (LR) a formulé 16 propositions, dont une consistant à pouvoir priver de subventions publiques à la rénovation énergétique les propriétaires de logements situés dans des zones les plus soumises aux risques climatiques, notamment de sécheresse des sols. Aussi appelés retrait-gonflement des argiles (RGA), les épisodes de sécheresse sont susceptibles de fissurer sérieusement certaines maisons pourtant fraîchement rénovées.

Une incohérence, estime Christine Lavarde, entraînant «un gâchis de dépense publique». Car l’Etat subventionne alors des travaux qui peuvent être réduits à néant quelques mois plus tard, sans compter le financement de la Caisse publique de réassurance, une entreprise détenue par l’Etat. Un constat également partagé par le rapport du député Vincent Ledoux, en 2023.

https://www.capital.fr/votre-argent/les-assurances-habitation-risquent-de-se-rencherir-considerablement-alerte-le-patron-de-la-maif-1491266

La distribution de MaPrimeRénov’ n’est aujourd’hui conditionnée qu’aux revenus et aux types de travaux entrepris mais en aucun cas à la «vulnérabilité du bâti aux risques naturels». La rapporteure sénatoriale formule ainsi une solution qu’elle juge elle-même «radicale» : priver de cette subvention les propriétaires de logements qui présentent (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Conséquence de la pénurie de logements : les «Tanguy» sont de plus en plus nombreux
Un locataire condamné : il refusait de faire visiter son appartement
Assurance de copropriété : obligation et couverture
Leur maison vandalisée, ils réclament près de 700 000 euros à la mairie
Changez d’assurance emprunteur et faites des économies avec la Garantie Emprunteur de la Macif