Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 762,32
    -2 991,79 (-4,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Rénovation : les économies d’énergie obtenues après les travaux, selon votre mode de chauffage

Rodrigo Pignatta / Pixabay

Les rénovations thermiques des logements permettent-elles réellement d’économiser de l’énergie ? Et si oui, en quelle quantité ? Ces questions, les auteurs d’une étude publiée par l'Atelier parisien d’urbanisme en ce mois de mars 2024 se les sont posées. Pour y apporter des réponses, ils ont analysé les consommations d’énergie de 9 162 logements du parc social à Paris. Des biens situés dans des immeubles ayant bénéficié d’importants travaux de rénovation entre 2021 et aujourd’hui. Les consommations réelles des locataires, au kilowattheure près, avant et après les travaux, ont été comparées. Ce qui permet de déduire l’efficacité réelle des travaux de rénovation et d’observer les situations dans lesquelles les travaux ont généré les plus fortes économies.

Ainsi, d’après l’Apur, les travaux effectués dans ces logements ont permis à leurs occupants d’économiser en moyenne 28% de consommation d’énergie. «Par logement, cela correspond en moyenne à une consommation évitée de 2 236 kWh par an, soit une économie de 200 à 450 euros par an et par ménage selon l’énergie de chauffage considérée», déterminent les auteurs de l’étude.

Mieux encore : l’Apur a pu déterminer, grâce à l’importance du panel étudié, quels types de logements ont le plus bénéficié d’économies, en fonction de leur type de chauffage. Pour ce faire, ils ont comparé les logements dotés d’un chauffage urbain (alimenté par une chaufferie), d’un chauffage central (collectif) au gaz, d’un chauffage individuel au gaz ou encore (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Plus de trois-quarts des agences immobilières de Moselle ont déjà accepté de discriminer
Immobilier : votre propriétaire peut-il vous virer avant les JO 2024 ?
Panneaux solaires et végétation sur les parkings : une obligation pour les copropriétés aussi ?
Sans gaz depuis un mois, ces habitants n'ont plus de chauffage ni d'eau chaude
Entretien de chaudière : qui doit payer entre le locataire et le propriétaire ?