Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 430,39
    -133,41 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    15 481,66
    -149,13 (-0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0821
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 085,54
    -784,18 (-1,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 954,83
    -20,68 (-0,42 %)
     

Rénovation des écoles, évolution du Code du travail... le système D français face au dérèglement climatique

Dmitry Vereshchagin/Adobe Stock

En 2100, Lille aura le climat de Bilbao, et Paris, celui de Montpellier, d’après les projections de Météo France. Cela ne voudra pas dire pour autant que leurs habitants sortiront les chaises longues et se laisseront bercer par le chant des cigales, prévient Arthur Auboeuf, influenceur et entrepreneur dans le climat. Invité à ouvrir la conférence sur l’adaptation climatique du ministre de la Transition écologique ce mardi 23 janvier, il a commencé par évoquer sans ménagement les conditions extrêmes qui nous attendent au siècle prochain, lorsque le climat aura pris 4 degrés de plus par rapport aux années 1850. «Plus 4 degrés, ce n’est pas du tout ce que l’on va ressentir. Il faudra multiplier ce chiffre par deux lors des pics de chaleur. Quand on se dit qu’il faudra rajouter plus 8 degrés aux pires canicules que l’on a déjà vécues, on commence à se demander ce que cela va donner en termes de liberté, de résilience alimentaire, de disponibilité en eau», a lancé Arthur Auboeuf à l’assistance.

Se préparer le plus vite possible à ces perspectives effrayantes, c’est le cheval de bataille du ministre de la Transition écologique Christophe Béchu. Son principal fait d’armes est en effet d’avoir mis sur la table il y a tout juste un an, et pour la première fois en France, le sujet inflammable de notre adaptation climatique à plus 4 degrés. Les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour atténuer les effets du réchauffement climatique ne sont pas abandonnés. Mais le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

États-Unis : après l'Iowa, Trump remporte largement la primaire républicaine du New Hampshire
Enfin la baisse des taux de crédit immobilier, les fonctionnaires peuvent profiter de la retraite progressive… Le Flash éco du jour
Prix, poids, fabrication… cinq choses que vous ne saviez peut-être pas sur le César
CAN 2024 : énorme bug sur le site de la billetterie, des places vendues à moins de 10 euros
Retraite : l’ancien comédien Bernard Menez a révélé le montant de sa pension «très modeste»