Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    39 166,19
    -41,84 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0806
    -0,0036 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    16 511,44
    -25,41 (-0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 477,89
    -217,28 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     

Rémy Cointreau a un fort potentiel en Bourse malgré les craintes sur les ventes de cognac

Johnny Nunez/Getty Images

Rémy Cointreau n’a pas fait d’étincelles au premier semestre de l’exercice 2023-2024. Et les perspectives restent incertaines, le géant français des spiritueux (marque Rémy Martin, notamment) n’attendant pas de véritable rebond des ventes aux Etats-Unis avant 2025. La visibilité reste faible dans l’immédiat, alors que l’important marché américain a été lesté au troisième trimestre par une consommation des ménages plus molle, malmenée notamment par l’envolée des taux à long terme jusqu’en octobre dernier. Une «intensité promotionnelle sans précédent» (de lourdes dépenses ont été consenties en marketing et en communication) et l’évolution défavorable des taux de change ont aussi pesé sur les marges. Au final, les profits ont fondu de moitié, à 0,13 milliard d’euros.

Une contre-performance massive, mais qui ne présente toutefois pas de surprises notables pour les investisseurs en actions, qui avaient déjà été prévenus en amont de la publication à venir de mauvais chiffres. Au-delà d’une forte volatilité en Bourse ce jeudi, le cours de l’action Rémy Cointreau a ainsi globalement tenu le choc… Constatant que les comptes de Rémy Cointreau ont été «comme attendu» fortement pénalisés et que les objectifs financiers (récemment mis à jour) du producteur de spiritueux ont été confirmés par la direction, le courtier TP Icap maintient inchangées ses estimations de résultats pour l’exercice (décalé) en cours.

Déjà, fin octobre, Rémy Cointreau avait dévoilé un lourd repli (-22%, à périmètre et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pierre et Vacances poursuit son redressement, malgré une perte de 20 millions d'euros en 2023
Livraison de repas : l'ex-patron de Take Eat Easy condamné à neuf mois de prison avec sursis
CAC 40 : la Bourse ouvre en hausse après un mois de novembre explosif, optimisme sur l'inflation
JO de Paris 2024 : la SNCF va proposer une indemnité journalière aux cheminots
X (ex-Twitter) : «Allez-vous faire foutre»... les mots très durs d'Elon Musk envers les annonceurs qui ont quitté la plateforme