Marchés français ouverture 6 h 31 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 154,93
    -20,94 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0163
    -0,0025 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 920,73
    +141,39 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,49
    +7,27 (+1,36 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Le régulateur européen donne son feu vert au vaccin anti-Covid de Valneva

AFP/Archives - JUSTIN TALLIS

"L'EMA a recommandé l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché pour le vaccin" de Valneva pour les personnes "âgées de 18 à 50 ans", a précisé le régulateur européen dans un communiqué.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé le 23 juin 2022 le vaccin contre le coronavirus de la biotech franco-autrichienne Valneva, qui devient le sixième vaccin anti-Covid recommandé chez les adultes au sein des 27 pays de l'Union européenne.

Efficace contre la souche originale du SARS-CoV-2

La société Valneva, basée à Nantes, développe un vaccin à virus inactivé, une technologie plus traditionnelle que celle de l'ARN messager. C'est d'ailleurs l'un des arguments mis en avant par le laboratoire, qui estime que ce vaccin pourrait convaincre les personnes pas encore vaccinées. "L'EMA a recommandé l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché pour le vaccin" Valneva pour les personnes "âgées de 18 à 50 ans", a précisé le régulateur européen dans un communiqué.

"Après une évaluation approfondie, le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a conclu par consensus que les données sur le vaccin étaient solides et répondaient aux critères de l'UE en matière d'efficacité, de sécurité et de qualité", a-t-il ajouté. Les donnés ont montré que le vaccin déclenche une production de niveaux plus élevés d'anticorps contre la souche originale de SARS-CoV-2 pour les 18 à 50 ans a précisé l'EMA, dont le siège se situe à Amsterdam. Il n'a cependant pas été possible de tirer de conclusion la capacité du vaccin à déclencher la production d'anticorps chez les personnes de plus de 50 ans, a précisé le régulateur.

Les données sont également "limitées" sur la capacité du vaccin à protéger contre les variants préoccupants, y compris les sous-variants d'Omicron qui sont actuellement les souches dominantes dans de nombreux pays de l'UE, a concédé l'EMA. Les effets secondaires observés avec le vaccin étaient quant à eux généralement légers et disparaissaient en quelques jours après la vaccination, et comprenaient fatigue, maux de tête, douleurs musculaires et des nausées, selon l'EMA. La Commission européenne va désormais accélérer le processus décisionnel pour accor[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles