Marchés français ouverture 4 h 51 min
  • Dow Jones

    30 046,24
    +454,97 (+1,54 %)
     
  • Nasdaq

    12 036,79
    +156,15 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    26 581,98
    +416,39 (+1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1909
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 891,96
    +303,76 (+1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    15 917,64
    -109,34 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,65
    +5,90 (+1,60 %)
     
  • S&P 500

    3 635,41
    +57,82 (+1,62 %)
     

Les régions françaises à la meilleure santé sociale ne sont pas forcément les plus riches

·2 min de lecture

Le produit intérieur brut, plus connu sous son acronyme PIB, est l'indicateur phare pour évaluer l'état de santé économique de notre société. Quand on explique que la France va subir une récession en 2020, c'est à partir de la mesure du PIB qu'est établi le diagnostic. Mais comme tout indicateur, il a ses limites. Des limites qui apparaissent d'autant plus criantes à l'heure du réchauffement climatique, dans la mesure où l'activité des entreprises pétrolières très émettrices de gaz à effet de serre va par exemple venir gonfler le PIB.

De fait, l'Ile-de-France est de loin la région affichant le plus important PIB de la France. Mais elle se classe seulement neuvième au regard d'un indice écologique prenant en considération cinq dimensions, selon une étude publiée en octobre 2020 sur "La santé sociale des nouvelles régions françaises". Voici les cinq critères retenus : le taux d'artificialisation des sols, les émissions de gaz à effets de serre pour 10 000 habitants, la part de l'agriculture biologique dans la surface agricole, la part de l'électricité renouvelable dans la consommation finale d'électricité et l' évolution de la biodiversité en oiseaux.

À lire aussi — Le PIB de la France a subi un plongeon historique au deuxième trimestre avec le confinement

L'Occitanie, huitième région française en matière de PIB en 2016, se hisse de son côté à la première place de cet indice écologique. L'étude recourt à un deuxième indicateur pour tenter de mesurer le bien-être de la population au-delà de la performance économique : l'indicateur de santé sociale (ISS). Cet ISS a été conçu en 2008 par l'économiste Florence Jany-Catrice et ses collaborateurs, aux côtés de Jean Gadrey, Dominique Méda et du Forum pour d'autres indicateurs de richesse (FAIR), rappelle Alternatives Economiques.

Il est composé de six dimensions : le revenu, le travail et l'emploi, l'éducation, le logement, la santé, et le lien social et la sécurité. Plusieurs critères ont ensuite été retenus pour chacune d'elle. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La dette mondiale va atteindre un nouveau record en 2020
Bruno Le Maire appelle à décaler le Black Friday alors que les commerces non-essentiels restent fermés
La valeur du bitcoin dépasse 18 000 dollars, portant sa capitalisation boursière à un niveau record
Les 10 villes les plus chères au monde
73% des gels hydroalcooliques sur le marché seraient non conformes, et 35% seraient dangereux selon la DGCCRF