Marchés français ouverture 7 h 43 min
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 543,98
    +757,96 (+2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Régionales : comment Pécresse a essoré la gauche en Île-de-France

·2 min de lecture

Malgré une quadrangulaire et l'union des forces de gauche face à elle, la présidente de région sortante s'impose facilement dimanche soir. Cap désormais sur la présidentielle.

C'est la victoire d'une acharnée. Malgré une quadrangulaire inédite en Île-de-France et la présence d'une liste macroniste face à elle, , devant le candidat écologiste Julien Bayou (34,6%), le numéro deux du Rassemblement national Jordan Bardella (11,9%) et le marcheur Laurent Saint-Martin (9,5%). Dans une campagne d'entre deux tours où elle aura placé le curseur très à droite, mettant en cause l'attachement de son concurrent Julien Bayou à la République, les coups de boutoir de l'ancienne ministre semblent avoir porté : elle fait régresser la gauche, qui perd 8 points par rapport à 2015 et le Rassemblement national, qui voit son score baisser de 3 points. Dans son discours de victoire, dimanche soir, la candidate Libres ! (divers-droite) a adressé sa "profonde gratitude aux républicains sincères des deux rives qui se sont réunis pour faire barrage à la gauche extrême", au terme d'une semaine .

Cap maintenant sur la présidentielle. "Une équipe de France de la droite du centre a émergé. J'y prendrai toute ma part", a lancé la chiraquienne dimanche soir assurant vouloir "continuer et amplifier (s)on combat pour la France". Régulièrement testée dans les enquêtes nationales, la présidente de région Île-de-France n'a toujours pas fait acte de candidature, même si toutes les décisions prises depuis 2017, de la création de son micro-parti "Libres!" à son départ des Républicains semblent converger vers cet objectif. Elle devrait accélérer au cours des prochaines semaines. Déjà son entourage fait passer le message que Xavier Bertrand, malgré son avance dans les sondages, n'a pas plié le match. "Et il ne le fera pas en quinze jours". Dès lors, Valérie Pécresse fait le pari que Les Républicains seront obligés de s’en remettre à un "système de départage", en l’occurrence une primaire, à laquelle elle compte bien participer.

Besogneuse

Volontiers décrite comme besogneuse, Valérie Pécresse . Avec une proposition par jour, et des déplacements aux quatre coins de la région Ile-de-F[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles