La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 038,67
    -400,77 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Régionales: "Je ne suis pas d'accord avec la théorie vallsiste des gauches irréconciliables", affirme Ayrault

·2 min de lecture

INTERVIEW - L'ancien Premier ministre se dit en désaccord avec son successeur, Manuel Valls, qui avait alerté jeudi sur le "danger" de l'union de la gauche en Île-de-France. "Avec ce genre de raisonnement, François Mitterrand n'aurait jamais été élu président de la République", explique-t-il.

Il réplique à Manuel Valls. , son prédécesseur à Matignon, Jean-Marc Ayrault lui répond. "Je ne suis pas du tout d'accord avec la théorisation vallsiste des gauches irréconciliables", explique l'ancien grand élu socialiste, depuis son fief de Nantes (Loire-Atlantique). Soutien actif de l'union de la gauche dans sa région, , l'ex-chef du gouvernement (2012-2014) appelle le PS et les Verts à mettre leurs forces en commun pour refonder un mouvement social-écologiste, partant du principe que les écologistes "ont des électeurs" mais qu'ils "sont incapables de construire un parti".

Challenges – Que pensez-vous des polémiques qui naissent à gauche autour des accords passés avec La France insoumise?

Jean-Marc Ayrault - Je ne suis pas du tout d'accord avec la théorisation vallsiste des "gauches irréconciliables". Pourquoi? Parce qu'autant je suis en désaccord avec Jean-Luc Mélenchon, ses comportements, sa pratique populiste; autant des divergences entre les différentes tendances de la gauche, il y en a toujours eu. Dire que les gauches sont "irréconciliables", c'est dire que c'est perdu d'avance, qu'on ne pourra pas rassembler. Avec ce genre de raisonnement, François Mitterrand n'aurait jamais été élu président de la République. Or, à l'époque les divergences entre François Mitterrand et Georges Marchais étaient au moins aussi fortes qu'elles ne le sont avec Jean-Luc Mélenchon. Et il n'a pas exclu les communistes. En Pays de la Loire, on essaie de diaboliser l'accord de la gauche parce qu'il y a des candidats de La France insoumise. Mais il n'y en a que trois. C'est rien!

. Croyez-vous à sa renaissance?

Je crois qu'il faut quand même faire attention à ne pas tirer de conclusions trop rapides. Le travail de reconstruction sera long. Il y a quand même un désenchantement profond à l'égard de la gauche et du Parti socialiste en particulier. Et donc un socle de confiance à reconstruire. Cela passe par des pratiques nouvelles, des propositions nouvelles pour redonner espoir aux g[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles