La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 458,34
    -1 539,34 (-4,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Régionales: Marie-Caroline Le Pen candidate RN en Ile-de-France

·1 min de lecture

Marie-Caroline Le Pen, soeur aînée de Marine Le Pen, sera candidate pour le RN aux élections régionales en Ile-de-France.

Marie-Caroline Le Pen, soeur aînée de Marine Le Pen, sera candidate pour le RN aux élections régionales en Ile-de-France, a-t-on appris vendredi auprès du numéro 2 du Rassemblement national Jordan Bardella, . Elle sera deuxième sur la liste RN des Hauts-de-Seine, a confirmé Jordan Bardella, tête de liste du parti en Ile-de-France. Il était crédité de 17% au premier tour dans un récent sondage Ipsos, contre 34% à la candidate ex-LR Valérie Pécresse et 12% à Audrey Pulvar (Ile-de-France en commun, soutenue par le PS).

Marie-Caroline Le Pen, 61 ans, revenue dans les années 2000 au FN (désormais RN) après avoir fait dissidence, avait fait son retour politique l'an dernier à Calais sur la liste du RN aux municipales, qui avait finalement obtenrasseu 17,9% des voix derrière la liste de la maire sortante LR Natacha Bouchart (50,2%). Elue conseillère régionale lors des élections de 1992 sur la liste FN dans les Hauts-de-Seine, elle avait été réélue en 1998.

Brouille familiale

La politique, on y revient "comme le vélo", expliquait en 2020 l'aînée des trois filles Le Pen, qui s'était engagée très jeune au Front national. Elle s'était ensuite brouillée en 1998 avec le clan familial en ralliant, avec son mari, le MNR (Mouvement national républicain) de Bruno Mégret, dont elle a démissionné en 2000. avait déclaré publiquement, en 2011, avoir "totalement pardonné" à sa soeur, qui avait réintégré en 2016 le FN.

(AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi