La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 930,93
    -127,59 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    14 762,58
    +102,01 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1844
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 689,89
    +1 370,62 (+4,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,33
    +8,40 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    4 400,64
    -0,82 (-0,02 %)
     

Régionales en Ile-de-France: "la gauche, la vraie, c'est nous", estime Pulvar

·2 min de lecture
Audrey Pulvar le 16 juin 2021 à Paris - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP
Audrey Pulvar le 16 juin 2021 à Paris - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP

"La gauche, la vraie, c'est nous!", a lancé ce mercredi Audrey Pulvar, candidate du PS au scrutin régional d'Ile-de-France, à 4 jours du premier tour dimanche dont l'enjeu sera de savoir qui d'elle, de Julien Bayou (EELV) ou de Clémentine Autain (LFI) mènera l'union de la gauche au second.

Avec la gratuité des transports ou le projet d'assemblée citoyenne du long terme, "nous avons le programme le plus écologiste parmi tous ceux qui sont proposés", a affirmé l'ancienne journaliste lors d'un meeting qui a réuni environ 300 personnes dans un gymnase parisien.

"Personne ne porte une telle ambition à l'échelle d'une région", a encore dit Audrey Pulvar pour qui "faire mieux" que la présidente sortante Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR), favorite des sondages, "sera facile". Elle a aussi promis de faire de la lutte "contre les LGBTQIAphobies une priorité de notre mandat".

Audrey Pulvar "blessée" durant la campagne

"Demain - c'est un hommage à Jean Castex -, tous les masques doivent tomber, y compris celui de l'hypocrisie", a dit le premier secrétaire du PS Olivier Faure dans un parallèle entre l'actualité sanitaire et Valérie Pécresse, dont "le miaulement hypocrite cajole d'un même mouvement la droite extrême et progressiste".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Se présentant comme une "pièce rapportée", puisque "n'étant pas encartée au PS", Audrey Pulvar a dit n'avoir "pas de compte à régler avec le PS", le principal des six partis qui la soutiennent. "Je me sens tellement bien et tellement soutenue par cette grande famille", a-t-elle affirmé.

Celle qui s'était retrouvée isolée fin mars après ses propos sur les réunions non-mixtes, puis lâchée par sa tête de liste en Seine-Saint-Denis, a reconnu avoir été "atteinte, parfois même blessée" lors d'une campagne pendant laquelle "de semaine en semaine s'accumulaient les obstacles".

Des soutiens politiques

La maire de Paris Anne Hidalgo, dont elle est l'adjointe en charge de l'alimentation durable, s'est fait remarquer par son absence mais lui a adressé un message de soutien par vidéo. "Le projet que porte Audrey Pulvar a un cap, c'est l'écologie", a affirmé la possible candidate à la présidentielle.

En retrait de la vie politique depuis 2017, l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira a également affiché son soutien par vidéo. "Tu n'as jamais manqué de courage et tu le montres cette fois encore", a-t-elle dit.

Selon un sondage Ifop-Fiducial publié ce lundi, Valérie Pécresse arriverait largement en tête au premier tour (34%) devant le candidat RN Jordan Bardella (17%) et celui de LREM Laurent Saint-Martin (13%). Les trois candidats de gauche sont dans un mouchoir de poche: Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain (LFI/PCF) à 11%, Julien Bayou (EELV/Générations) à 10%.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles