La bourse est fermée

La région Paca vote l'ouverture à la concurrence pour les TER, une première en France

franceinfo avec AFP

Des appels d'offres pourraient être lancés au début de l'année prochaine pour deux lots. Le président de l'exécutif régional, Renaud Muselier, promet des tarifs moins élevés et une meilleure régularité.

C'est une première en France. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur a voté "une procédure de délégation de service public" d'une partie de ses TER, vendredi 13 décembre. Cela signifie qu'elle donne le coup d'envoi à l'ouverture à la concurrence des trains régionaux. Des appels d'offres pourraient être lancés début 2020 pour deux lots de liaisons, Marseille-Toulon-Nice d'une part, et les lignes autour de Nice d'autre part, a précisé le président LR, Renaud Muselier, en séance plénière.

"On va avoir des prix 'canonissimes'" proposés par les opérateurs publics ou privés, français ou étrangers, qui répondront à ces appels d'offres, a-t-il affirmé. "On va avoir les trains à l'heure, on va avoir des rabais, avec une qualité de service ! Je vous le parie aujourd'hui !" Les voyageurs intéressés devront toutefois patienter avant de décrocher des billets puisque le choix des opérateurs pour chaque lot sera effectué en juin 2021, avant un démarrage de l'exploitation l'année suivante sur Marseille-Nice (sept allers-retours quotidiens actuellement) et en 2024 autour de Nice (58 allers-retours sur différentes dessertes).

Les contrats seront signés pour dix ans et représentent une valeur estimée sur la période d'environ 1,78 milliard d'euros. Huit opérateurs, dont deux français, ont déjà fait part de leur intérêt pour les lots ouverts par la région. La région Paca consacre chaque année 285 millions d'euros à ses transports ferroviaires et l'ouverture à la concurrence permettra de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi