La bourse est fermée

La région PACA ouvre ses TER à la concurrence

La région Provence Alpes-Côte-d'Azur a décidé de frapper un grand coup en lançant, vendredi 13 décembre, l'ouverture à la concurrence de ses TER. Une première qui devra être très regardée par les autres régions et les opérateurs publics et privés qui lorgnent sur le monopole de la SNCF. L'exécutif régional, dirigé par Renaud Muselier (LR), a voté une « procédure de délégation de service public » d'une partie de ses TER. Début 2020, la région compte lancer les appels d'offres pour deux lots de liaisons, Marseille-Toulon-Nice d'une part, et les lignes autour de Nice d'autre part, a précisé Renaud Muselier en séance plénière.

« On va avoir des prix 'canonissimes' » proposés par les opérateurs publics ou privés, français ou étrangers, qui répondront à ces appels d'offres, a-t-il affirmé : « On va avoir les trains à l'heure, on va avoir des rabais, avec une qualité de service ! Je vous le parie aujourd'hui ! ». Renaud Muselier a détaillé la suite du calendrier: le choix de l'opérateur retenu pour chaque lot en juin 2021, le démarrage de l'exploitation l'année suivante sur Marseille-Nice (7 allers-retour quotidiens actuellement) et en 2024 autour de Nice (58 allers-retours sur différentes dessertes). Les contrats seront signés pour 10 ans, et représentent une valeur estimée sur la période d'environ 1,78 milliard d'euros. Huit opérateurs, dont deux français, ont déjà fait part de leur intérêt pour les lots ouverts par la région.

⋙ Fini le monopole ! Trenitalia concurrencera bien la SNCF en 2020 sur l'axe Paris-Lyon

Provence-Alpes-Côte-d'Azur, qui clame depuis des mois vouloir être la première région à ouvrir ses trains à la concurrence, n'a pas perdu de temps : la loi ne permet que depuis le 1er décembre de passer des appels d'offre pour confier les TER à d'autres opérateurs que la SNCF. La France se conforme ainsi au droit européen, en optant pour une suppression progressive du monopole de l'entreprise publique dans les transports ferroviaires régionaux. La mise en concurrence

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ligne par ligne, le trafic des bus RATP ce dimanche 15 décembre en Ile-de-France
Plus de 126 millions d’euros : la jolie caisse de grève de la CFDT
Immobilier : des promoteurs dénoncent une gigantesque escroquerie dans les Hauts-de-Seine
Immobilier : un manoir vendu pour un prix record en Californie
660 médecins hospitaliers menacent de démissionner et mettent la pression au gouvernement