Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 726,35
    -8,76 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    15 851,72
    -33,30 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    38 471,20
    -761,60 (-1,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0621
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 248,97
    -351,49 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 987,95
    -823,59 (-1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 043,77
    -18,05 (-0,36 %)
     

Réforme du RSA : pourrez-vous échapper aux 15 heures d’activité par semaine ?

©Illustration Capital/Freepik

«La meilleure émancipation, c’est le travail.» Par ces mots prononcés le 7 février dernier au micro de Public Sénat, la ministre du Travail, Catherine Vautrin, a remis l’accent sur l’objectif du gouvernement d’un meilleur accompagnement des demandeurs d’emploi. Une lutte contre le chômage qui devrait bientôt être renforcée grâce à l’extension de l’expérimentation de la réforme du revenu de solidarité active (RSA) à de nouveaux territoires. «Aujourd’hui, il y a 18 expérimentations, nous allons passer à 47 d’ici la fin du mois» de février, a annoncé la ministre.

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2024, Pôle emploi est devenu France Travail et un véritable «réseau pour l’emploi» a été créé dans ce cadre. Cette réforme du service public de l’emploi inclut également celle du RSA. Une réforme qui consiste à inscrire automatiquement à France Travail tous les allocataires de la prestation sociale, mais aussi à conditionner le versement de cette dernière. Pour continuer à percevoir le RSA, les allocataires doivent ainsi réaliser, chaque semaine, au moins 15 heures d’activité permettant de se réorienter vers l’emploi.

Cette réforme du RSA est expérimentée depuis 2023 dans 18 départements et collectivités locales, la Seine-Saint-Denis ayant finalement refusé de participer à ce projet. A compter de la fin février, cette phase de test devrait donc passer un nouveau cap avec l’extension à 29 autres territoires. Et ce, avant une généralisation à l’ensemble de la France d’ici le 1er janvier 2025, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Création d’entreprise : vous êtes devenu votre propre patron ? Témoignez !
Domitys, Oui Care... les entreprises du service à la personne les mieux notées par leurs salariés
Richardson, Rexel... ces employeurs du commerce de gros sont les plus appréciés par leurs salariés
Rupture conventionnelle : trop négocier votre indemnité peut vous coûter cher
Alain Afflelou, Decathlon... les employeurs préférés des salariés du commerce de détail