Publicité
La bourse ferme dans 25 min
  • CAC 40

    7 720,13
    -144,57 (-1,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 944,23
    -90,20 (-1,79 %)
     
  • Dow Jones

    38 432,72
    -279,49 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0770
    -0,0044 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    2 329,10
    -25,70 (-1,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 496,22
    -2 394,36 (-3,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,05
    +12,09 (+0,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,65
    +0,15 (+0,19 %)
     
  • DAX

    18 306,19
    -324,67 (-1,74 %)
     
  • FTSE 100

    8 153,48
    -62,00 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    17 621,55
    +13,12 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 409,38
    -11,65 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2762
    -0,0038 (-0,30 %)
     

Réforme des retraites : Xavier Bertrand fixe trois conditions pour soutenir la réforme

Invité de BFM Politique ce dimanche, Xavier Bertrand a fixé trois conditions pour soutenir la réforme des retraites, comme la fin des régimes spéciaux, qu'il juge être une "injustice".

Xavier Bertrand, invité de BFM Politique ce dimanche, fixe trois conditions pour soutenir la réforme des retraites. La première est de respecter le principe des 43 annuités, qui permettent de partir avant 64 ans à la retraite.

La deuxième est de mettre fin aux régimes spéciaux "une injustice". Et la dernière est de revenir sur "l'injustice à deux niveaux" subie par les femmes pour qu'elles partent à la retraite "à 65 ans et non 67 ans".

"Les carrières et les rémunérations des femmes n'ont pas été les mêmes que les hommes depuis des décennies. Mais surtout, la plupart du temps, elles sont obligées de partir à la retraite à 67 ans pour celles qui ont eu des carrières fracturées. Certaines pendant des années n'ont pas travaillé pour s'occuper des enfants et doivent attendre 67 ans pour prendre leur retraite", a-t-il précisé.

"Entendu la demande"

De son côté, Éric Ciotti, l'actuel chef des Républicains, expliquait samedi dans les colonnes du Parisien qu'il "souhait[ait] voter une réforme des retraites, parce qu’elle est nécessaire" et assuré que si Les Républicains obtenaient satisfaction sur les carrières longues, le projet du gouvernement "emporter[ait] une très large majorité" chez les LR.

PUBLICITÉ

À ce stade, la réforme gouvernementale prévoit de porter l'âge de départ de 62 à 64 ans, avec un allongement progressif de la durée de cotisation à 43 ans. Mais un "trou dans la raquette" du dispositif "carrières longues" risque d'obliger les salariés ayant commencé entre 20 et 21 ans à cotiser 44 années.

Pour rétablir "l'équilibre", le groupe LR a donc déposé des amendements donnant la primeur à la durée de cotisation sur l'âge de départ en retraite pour ceux qui ont commencé à travailler tôt.

Dans les colonnes du JDD, Élisabeth Borne a répondu avoir "entendu leur demande" visant à limiter à 43 ans la durée de cotisation de ceux ayant commencé à travailler avant 21 ans.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Quelle époque : Marlène Schiappa épinglée pour son avis sur la réforme des retraites