La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 015,10
    -124,15 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,62
    -76,52 (-1,82 %)
     
  • Dow Jones

    32 237,53
    +132,28 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0763
    -0,0073 (-0,68 %)
     
  • Gold future

    1 981,00
    -14,90 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 330,99
    -470,99 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    597,33
    -21,06 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,20
    -0,76 (-1,09 %)
     
  • DAX

    14 957,23
    -253,16 (-1,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 405,45
    -94,15 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 823,96
    +36,56 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 970,99
    +22,27 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 385,25
    -34,36 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 915,68
    -133,96 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2232
    -0,0057 (-0,46 %)
     

Réforme des retraites: un vote unique au Sénat

AFP - Christophe ARCHAMBAULT

Pour accélérer l'adoption d'une réforme des retraites controversée, le ministre du Travail Olivier Dussopt a demandé un vote unique au Sénat, portant sur l'ensemble du projet de loi. L'opposition espère retarder son examen pour bloquer le scrutin.

Coup de théâtre au Sénat: le gouvernement a demandé vendredi un vote unique sur l'ensemble de sa réforme des retraites pour donner un coup d'accélérateur aux débats, tandis qu'Emmanuel Macron confirmait cette fermeté en n'acceptant pas de rencontrer les syndicats. Pour contrer l'"opposition méthodique" de la gauche, le ministre du Travail Olivier Dussopt a dégainé vendredi l'arme constitutionnelle du vote unique devant le Sénat qui va devoir se prononcer en une seule fois sur l'ensemble du projet de loi.

"Aveu de faiblesse", "coup de force": la gauche s'est aussitôt élevée contre ce recours. Et compte répliquer avec ses munitions restantes, à savoir le millier d'amendements qui restaient en discussion. Si ceux-ci ne pourront pas être débattus ni votés, ils peuvent toutefois encore être simplement présentés par leurs auteurs. Une façon de gagner du temps ...et de laisser espérer à la gauche que le texte "ne soit pas soumis au vote" avant l'échéance prévue de dimanche à minuit. "Gouverner dans la brutalité pour imposer une réforme dont les Français ne veulent pas: voilà leur unique objectif!", a dénoncé sur Twitter la cheffe de file des députés du RN Marine Le Pen.

Macron refuse de recevoir les syndicats

Emmanuel Macron n'a pour sa part pas proposé de rendez-vous aux syndicats, dans un courrier de réponse à leur lettre qui lui demandaient de les recevoir en "urgence". Il a expliqué vouloir "préserver le temps parlementaire" même si le gouvernement "est à (leur) écoute". "Je ne sous-estime pas le mécontentement dont vous vous faites le porte-parole comme les angoisses exprimées par de nombreux Français inquiets de ne jamais avoir de retraite", a ajouté le chef de l'Etat, à la veille d'une nouvelle journée de manifestations. L'exécutif avait déjà opposé une fin de non recevoir à leur sollicitation au cours de la semaine, Elisabeth Borne renvoyant l'intersyndicale vers son ministre du Travail Olivier Dussopt.

Mais, au Parlement comme au gouvernement, les regards sont déj[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi