Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 878,16
    +380,91 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 209,60
    +11,03 (+0,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

La réforme des retraites va creuser le déficit du régime dans les prochaines décennies

Illustration Capital / Générée avec l'IA.

La réforme des retraites est revenue au cœur des discussions avec la campagne des élections législatives anticipées. Et le Nouveau Front populaire comme le Rassemblement national promettent d’abroger cette loi, promulguée le 14 avril 2023, qui a reporté l’âge légal de 62 à 64 ans. La majorité présidentielle estime que revenir sur cette mesure serait déraisonnable et mettrait notre système de retraite en péril. Alors que le débat fait rage sur le sujet, hasard du calendrier, le Conseil d’orientation des retraités (Cor) a publié son traditionnel rapport annuel le 13 juin dernier.

S’il se garde bien de donner le moindre avis sur les réformes passées et futures, le Cor montre, chiffres à l’appui, l’effet des réformes sur le régime de retraite. En ce qui concerne la dernière en date, de 2023, le résultat est nuancé. A court terme, le report de l’âge permet bien de réaliser des économies. «Selon une première estimation du Cor, la réforme de 2023 contribuerait à faire baisser la part des dépenses de retraite de 0,2 point de PIB (Produit intérieur brut, NDLR) en 2030», chiffre le Conseil. Mais ensuite, elle augmenterait les dépenses de 0,2 point de PIB en 2070.

Arrêtons-nous d’abord à 2030. Les dépenses vont baisser notamment en raison d’un recul de 1,5% du nombre de retraités. Logique puisque l’âge légal étant repoussé de deux ans, les actifs concernés par cette mesure travailleront d’autant plus. Ensuite, l’effet se tassera. D’ici à 2070, la diminution de la population de retraités tournera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fonctionnaires : cotisations à fonds perdus, explosion des tarifs… le couac de la garantie perte d’autonomie
Retraite : le système explosera-t-il avec les réformes du Nouveau Front populaire et du RN ?
Le Nouveau Front populaire promet-il vraiment la retraite à 60 ans pour tous ?
Le RN, «sur la réforme des retraites, c'est du grand foutage de gueule», lâche Bruno Le Maire
Notre système de retraite peut-il faire faillite, comme le laisse craindre Emmanuel Macron ?