La bourse est fermée

​Réforme des retraites : le simulateur du gouvernement qui vous donne (presque) toujours gagnant

A de très rares exceptions près, la retraite par point ne fait... que des gagnants !

Le gouvernement enjolive-t-il ses calculs pour faire passer la pilule de sa réforme ? A la lecture d’Aujourd’hui Le Parisien et à l’écoute de RTL jeudi 19 décembre, la question se pose. A défaut de simulateur individuel, nos confrères qui relaient les chiffres élaborés par les équipes du secrétaire d’Etat chargé des retraites, ont publié 7 cas types….Et à de très rares exceptions près, la retraite par point ne fait... que des gagnants !

C’est l’école des Fans des retraités. Les croquis l’assurent. A titre d’exemple, le système universel à point génère ainsi un gain de 223 € à une secrétaire née en 1980 qui prend sa retraite à 65 ans, après une carrière au SMIC. A peine trois euros de perdu pour un professeur des écoles de la même génération qui la suit elle aussi dans la retraite à 65 ans. Le grand gagnant est à chercher du côté du cadre sup: +1767 euros pour un départ à 67 ans.

De très généreuses simulations

Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup. D’abord, l'âge pivot de 64 ans n’est pas pris en compte. Mais la manip’ se trouve ailleurs : la note méthodologique indique que «l’inflation est neutralisée dans l’ensemble des simulations (les pensions sont donc en euros constants 2019). En revanche, la croissance des revenus est conservée.» Elle mentionne également que «dans le privé, les salaires comme les revenus des indépendants augmentent au même rythme que la croissance économique. De manière analogue aux projections du Conseil d'orientation des retraites (COR), le SMIC évolue comme les salaires.»

Lire la suite