Marchés français ouverture 2 h 45 min

Ce que la réforme des retraites devrait changer pour les cadres

1 / 2

Réforme des retraites: les très hauts revenus sont-ils gagnants ou perdants?

"Une réforme juste", clame d'une seule voix le gouvernement. Avec son projet, l'exécutif entend changer les règles, malgré l'hostilité de la totalité des syndicats. Si l'avenir des régimes spéciaux est clairement dans l'œil du viseur, les cadres seront aussi touchés par le texte, s'il restait en l’état. Tour d’horizon des principales mesures qui auraient un impact sur les cadres.

L'âge pivot à 64 ans

L'âge pivot est l’une des mesures phares de la réforme. Celle qui créé le plus de crispations, notamment pour la CFDT et pour l'UNSA qui y voient une "ligne rouge". L'âge pivot, cela signifie qu'un travailleur pourra partir en retraite, avec son taux plein, à 64 ans.

Pour la plupart des salariés, ce n'est pas un véritable changement. Aujourd'hui, l'âge moyen de départ à la retraite (sans les départs anticipés) est de 63,4 ans, selon les données de la Cnav. En 2027, il devrait atteindre 64 ans. "Le régime général va y arriver naturellement d'après nos calculs, compte tenu de l'âge auquel les gens démarrent leur travail. Ils partiront à 64 ans, c'est assez mathématique", expliquait encore lundi matin sur BFM Business la Secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher.

Il sera néanmoins possible de partir avant, à partir de 62 ans, avec une décote qui devrait être fixée à 5% par an et qui s'appliquerait sur les pensions touchées jusqu'à la fin de sa vie. Pour ceux nés avant 1975, il faudra aussi prendre en compte le système...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi