Marchés français ouverture 8 h 58 min

Réforme des retraites : comment vous préparer au big bang, profil par profil

Une réforme des retraites jugée «injuste», tout autant que «pénalisante»… S'agirait-il d'invectives lancées à l'encontre du projet de Jean-Paul Delevoye par les plus jusqu'au-boutistes des cégétistes? Que nenni! Simplement du dépit des chirurgiens, des pilotes de ligne, des kinésithérapeutes et d'autres affiliés à des régimes autonomes, qui, rameutés par les avocats, ont défilé sous une seule et même bannière, celle du collectif SOS Retraites, le 16 septembre dernier. Soit trois jours à peine après les personnels de la RATP, dans un même objectif: torpiller un chantier débuté mi-2017, et qui entre désormais dans une seconde phase de concertation, pour une discussion devant le Parlement qui aura lieu au mieux, le premier semestre 2020.

Et pourtant, comme le martèle le haut-commissaire, aussi devenu ministre délégué, il ne s'agit que d'appliquer la promesse présidentielle selon laquelle «un euro cotisé vaudra les mêmes droits pour tous». Simple en apparence, la formule va complètement rebattre les cartes. Fini, en effet, la coexistence de 42 régimes différents. Oublié le décompte précis des trimestres travaillés, parfois assortis de trimestres gratuits, en cas de maternité ou d'arrêt maladie. Au rancart, enfin, les divers taux de cotisation appliqués, comme la multitude d'assiettes. Et place à un régime universel, englobant toutes les professions, qui fonctionnera par points, eux-mêmes calculés sur une base de cotisation unifiée.

Jean-Paul Delevoye a détaillé ces paramètres début juillet. Il s'agirait donc d'un régime assurant 5,5% de rendement, soit 5,5 euros de retraite annuelle pour 100 euros cotisés. Le système serait assis sur un taux de cotisation de 28,12%, appliqué dès le premier euro de revenu et jusqu'à trois plafonds annuels de la Sécurité sociale (le Pass, soit 120000 euros brut environ). Enfin, à l'âge légal de 62 ans, inchangé, s'ajouterait un âge pivot, ou de «taux plein», de 64 ans. Tout départ avant cet âge entraînerait une décote sur la pension de 5% par

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôt sur le revenu : voici ce que vous allez gagner l’an prochain, profil par profil
Réforme des retraites : ce qui bloque profession par profession
Réforme des retraites : mauvaise nouvelle, avoir une (trop) belle carrière pourrait se retourner contre vous
Réforme des retraites : quels seraient les gagnants et les perdants ?
Réforme des retraites : les salariés impactés avant les régimes spéciaux ?