Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 909,78
    +738,98 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,35 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

Réforme des retraites : une nouvelle journée de mobilisation organisée par l'intersyndicale

Nicolas Sandanassamy/Capital

Les syndicats maintiennent leur union face à la réforme des retraites et ont annoncé une prochaine journée de grève et de manifestation pour le 6 juin, rapporte France Inter, le 2 mai 2023. Cette mobilisation intervient deux jours avant la présentation de la proposition de loi du groupe Liot à l'Assemblée nationale pour abroger la réforme des retraites et revenir sur le recul de l'âge légal à 64 ans. Les syndicats appellent à rencontrer les députés pour les inciter à voter cette proposition de loi.

Dans leur communiqué, les syndicats affichent un message d'unité et rappellent leur refus de la réforme des retraites. Ils participeront au "cycle de concertations" souhaité par le gouvernement, mais rappellent que "la défiance est profonde" et que "le dialogue ne pourra être rétabli que si le gouvernement prouve sa volonté de prendre enfin en compte les propositions des organisations syndicales".

Le 1er mai a été une 13e journée nationale d'action contre la réforme des retraites, rassemblant près de 800 000 personnes selon la police et 2,3 millions selon la CGT. Bien que ces chiffres ne soient pas aussi élevés que ceux de la fin janvier, où près de 1,3 million de personnes avaient défilé selon le ministère de l'Intérieur, la mobilisation reste forte après 12 journées de défilés et bien au-delà d'un 1er mai classique.

Les syndicats sont déterminés à faire pression sur le gouvernement et les députés pour qu'ils prennent en compte leurs préoccupations en matière de salaires, de conditions (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi la déclaration des biens immobiliers tombe très mal, le dérapage des cités de la gastronomie… Le flash éco du jour
Partage de données médicales : Que Choisir demande à l'UE de revoir sa copie
Lisbonne, Ajaccio, New York... les destinations les plus plébiscitées par les Français pour cet été
Coupe de France de football : il pronostique le score final sur Twitter, le TFC le récompense
L’avion fait demi-tour après une altercation au sujet d’un siège