Marchés français ouverture 1 h 12 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    +0,0024 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 589,09
    +305,57 (+1,44 %)
     
  • BTC-EUR

    21 061,27
    -705,46 (-3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    521,22
    -15,67 (-2,92 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Non, la réforme des retraites n’est pas juste pour les femmes

Bertrand GUAY / AFP

Contrairement à ce que se borne à répéter le gouvernement, la réforme des retraites ne sera pas plus juste pour les femmes. Non seulement elle ne propose rien pour réduire les inégalités de pension entre les femmes et les hommes mais en plus, elle risque de les creuser en allongeant la durée de cotisation.

“A cause de Macron, c’est la chute des pensions, à cause de Macron, grandes perdantes nous serons”. Il y a trois ans jour pour jour, des collectifs féministes en tête de cortège dansaient et chantaient sur les paroles de la parodie du duo belge de Laurence Heller et d’Hélène Bérard “à cause des garçons”. L’objet de la manifestation: le très contesté projet de loi instaurant le système universel des retraites, réforme finalement ajournée en raison de la crise du Covid-19.

Ce mardi10 janvier, jour de la présentation du projet de loi remanié, les féministes n’ont toujours pas été entendues. Malgré quelques annonces favorables, économistes, syndicats et militantes dénoncent une réforme qui va creuser les inégalités femmes-hommes. N’en déplaise au gouvernement, qui n’a eu de cesse de vanter une réforme “juste” pour les femmes. “Dire que la réforme des retraites serait juste pour les femmes est complètement indécent”, s’agace Christiane Marty, militante et féministe au sein d’Attac et membre du bureau de la fondation Copernic.

La retraite des femmes, 40% inférieure à celle des hommes

Pour cette ingénieure-chercheuse, la réforme ne prend pas en compte les inégalités de pension entre les femmes et les hommes. Aujourd’hui, la pension de droit direct (sans réversion) moyenne perçue par les femmes est inférieure de près de 40% à celle des hommes d’après la Drees, bien que cet écart baisse continuellement depuis 2004. En tenant compte des pensions de réversion et de la majoration pour enfants, la retraite moyenne des femmes est inférieure d'un quart à celle des hommes. Des inégalités qui s’expliquent d’abord par les écarts de[...]

Lire la suite sur challenges.fr