La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0542
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    16 227,10
    +77,78 (+0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    +0,36 (+0,45 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,20 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,05 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2284
    +0,0027 (+0,22 %)
     

Réforme des retraites : les ministres et la majorité réunis la semaine prochaine autour de Borne et Macron

Rémi Jouan / Wikimedia Commons

Le calendrier de la réforme des retraites se précise. Ce samedi 24 septembre, l'entourage d'Emmanuel Macron a annoncé qu'une réunion aura lieu la semaine prochaine, à la demande du chef de l'Etat et de la Première ministre Elisabeth Borne, pour mettre autour de la table les chefs de la majorité et les ministres concernés. La question qu'ils devront trancher : comment engager la réforme des retraites. A l'issue d'un déjeuner vendredi 23 septembre entre le président de la République et la Première ministre, "toutes les options restent sur la table", assure l'entourage présidentiel à l'AFP, alors que la réforme divise au sein même de la majorité.

Le scénario d'un amendement gouvernemental au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), qui sera présenté lundi en Conseil des ministres, divise la majorité présidentielle. "Le président de la République réunira la semaine prochaine avec la Première ministre les ministres concernés et les chefs de la majorité sur les enjeux et la nécessité de cette réforme", ajoute cette source sans plus de précisions. Emmanuel Macron devrait à cette occasion "rappeler les fondamentaux et mettre tout le monde en ordre de marche", anticipe un membre de la majorité. Le 12 septembre, le chef de l'Etat avait souligné devant la presse que cette décision appartenait au gouvernement mais que la réforme ne pouvait pas attendre.

Les détracteurs de l'option PLFSS, dont la présidente Renaissance de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, estiment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Netflix et Disney : la télévision ne sera bientôt plus la seule à offrir des audiences massives aux annonceurs
Réforme des retraites : "Décidons vite" sur la méthode à adopter, plaide Edouard Philippe
Cyberattaque de l'hôpital de Corbeil-Essonnes : des données diffusées par les pirates
Il séduit une octogénaire lors d'une croisière avant de la dépouiller
Attention, des escrocs se font passer pour des agents de la préfecture du Var