Publicité

Réforme des retraites : l'âge du minimum vieillesse sera-t-il repoussé ?

Un vieil homme coûte les pièces de son porte-monnaie - © Zadvornov - stock.adobe.com
Un vieil homme coûte les pièces de son porte-monnaie - © Zadvornov - stock.adobe.com

« La réforme ne touche pas aux règles d'éligibilité de l'Aspa », a expliqué le cabinet du ministre du Travail Olivier Dussopt lors d'une conférence téléphonique la semaine passée. L'entourage d'Olivier Dussopt a insisté sur le fait que la réforme ne comporte « que des mesures favorables » au sujet de l'allocation de solidarité aux personnes âgées.

Aujourd'hui, avant la réforme des retraites, la règle générale concernant ce « minimum vieillesse » est un accès possible à partir de 65 ans. Donc bien après l'âge légal de départ à la retraite. Cette règle générale ne change pas avec la réforme.

En revanche, l'Aspa est accessible dès 62 ans « si vous êtes reconnu inapte au travail ou atteint d'une incapacité permanente d'au moins 50% », comme l'explique l'Assurance retraite sur son site.

PUBLICITÉ

Cette échéance-là étant celle de l'âge légal actuel, se posait la question du recul de 62 à 64 ans de cet accès à l'Aspa pour ceux qui prennent leur retraite pour inaptitude. Sans attendre les décrets d'application, le cabinet d'Olivier Dussopt a confirmé que cette règle-là non plus ne changera pas : le minimum vieillesse sera accessible aux personnes inaptes au travail ou en situation de handicap dès 62 ans.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Boursorama, Fortuneo, Revolut... Votre argent est-il en sécurité dans une banque sans agence ?
- « Il n'y a aucune garantie pour votre épargne »... Ce que les plateformes cryptos ne vous disent pas
- CARTE. Toutes les dates limites de la déclaration d'impôts 2023