La bourse est fermée

Réforme des retraites : les enseignants vont-ils perdre autant qu’ils ne le craignent ?

Dans le cortège parisien contre la réforme des retraites, ce jeudi 5 décembre, les enseignants sont bien représentés. “On sait que notre niveau de pension va baisser et les chiffres que l’on voit nous inquiètent. On ne parle pas d’une dizaine d’euros mais d’un montant compris entre 700 et 900 euros par mois”, redoute un groupe d’instituteurs. On retrouve ces ordres de grandeurs sur un simulateur mis en ligne par le SNES-FSU, premier syndicat du secondaire. Les calculs se basent sur une carrière achevée au dernier échelon hors classe et sans prendre en compte certains paramètres comme l’indemnité de résidence par exemple.

Ainsi, un professeur certifié du second degré (collège ou lycée), né en 1963 qui a commencé sa carrière en 1983 qui aura cotisé 42 annuités en effectuant en moyenne deux heures supplémentaires par semaine dans sa carrière, verrait sa pension passer de 2.677 euros à 1.888 euros par mois avec la réforme, soit une perte de 789 euros. Pire, moins il effectuera d’heures supplémentaires, plus la perte sera importante. Gardons le même profil, mais prenons un enseignant né en 1983. Il commence sa carrière en 2003 et cotise 43 annuités. La durée de cotisation est supérieure d’un an par rapport à l’exemple précédent du fait de la réforme Touraine de 2014. Pour lui, la perte de pension entre le régime actuel et le régime universel pourrait atteindre, selon le simulateur, 939 euros.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Santé

Le gouvernement n’a jamais caché que le régime universel risquait de faire baisser la pension des enseignants si leur rémunération n’évoluait pas. La raison ? La prise en compte de l’ensemble de la carrière contre les six derniers mois aujourd’hui. Mais aussi, que pour compenser ce principe les primes des fonctionnaires seront prises en compte, or les enseignants en perçoivent peu. S’il ne nie pas la baisse, l’exécutif conteste toutefois l’ampleur de la perte annoncée par le simulateur. “C’est une

(...) Cliquez ici pour voir la suite

A Hong Kong, les manifestants vont donner une “dernière chance” à la Chine
Un don déguisé en vente est-il entièrement rapportable à la succession ?
Ce serrurier qui empochait l'argent sans jamais ouvrir les portes
Savoir annoncer de mauvaises nouvelles à ses collègues
Un an de prison ferme pour un faux CV, en Australie