Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 027,41
    +23,82 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 784,16
    +98,20 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 019,93
    +498,31 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,10
    +17,69 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    5 319,37
    +16,10 (+0,30 %)
     

Réforme des retraites : “Emmanuel Macron s’est mis dans un piège”, selon Jean Garrigues

Liewig Christian/ABACA

Loin d’avoir calmé les esprits, l’adoption de la réforme des retraites, via l’article 49-3 de la Constitution le 16 mars à l’Assemblée nationale, semble avoir relancé la contestation contre le texte du gouvernement. Pour Emmanuel Macron, sortir de cette situation délicate n’a rien d’une sinécure. D’autant que la violence, jusqu’à présent absente du mouvement social, a fait son apparition dans les cortèges lors de la dernière journée de manifestations.

Depuis ce week-end, l’exécutif semble vouloir renouer le dialogue avec les syndicats. Le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, a ainsi appelé le patron de la CFDT, Laurent Berger. Pénibilité, travail des seniors, reconversion… le gouvernement paraît prêt à travailler sur des chantiers jugés prioritaires par les forces syndicales. Mais pas question de rouvrir le débat sur les retraites, ni même de mettre la réforme en pause.

À l’aube de la 10e journée de mobilisation interprofessionnelle ce mardi 28 mars, Capital s’est entretenu avec Jean Garrigues, historien et président du Comité d’histoire parlementaire et politique. Selon le spécialiste, Emmanuel Macron s’est mis dans un piège par son intransigeance et le peu de concessions faites aux oppositions (hormis à la droite). Maintenant que la violence a fait irruption dans la rue, revenir sous la contrainte à la table des négociations serait un mauvais signal envoyé. “Ce conflit social montre une nouvelle fois l’échec du dialogue démocratique dans notre pays”, déplore l’historien. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le salaire des médecins intérimaires revalorisé de 20%, annonce le gouvernement
Industriels de la défense : Macron appelle à passer à une "économie de guerre"
Alignement des planètes : comment observer Jupiter, Mercure, Vénus, Uranus et Mars à partir du 28 mars ?
Retraites : le Marathon de Paris maintenu malgré le contexte social ? L'organisateur met fin au suspens
Grève contre la réforme des retraites : explosion des dons à la caisse de l’intersyndicale