Marchés français ouverture 7 h 17 min

Réforme des retraites : discorde de l'exécutif autour de la "clause du grand-père"

Nouveau psychodrame sur la réforme des retraites. Six mois après la cacophonie sur l'âge de départ, le gouvernement se divise à nouveau sur la "clause du grand-père" qui consiste à n'appliquer la réforme des retraites qu'aux futurs travailleurs, signe d'une fébrilité croissante à l'approche de la grève du 5 décembre. Officiellement "il n'y a pas de divergence de ligne à l'intérieur du gouvernement", selon sa porte-parole Sibeth Ndiaye. L'exécutif vient pourtant de donner un nouvelle démonstration de ses désaccords sur la réforme des retraites, après l'épisode de l'âge de départ au printemps.

Revenons six mois en arrière. Alors que plusieurs ministres avaient publiquement déclaré qu'un report de l'âge légal de départ était possible, Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites avait obtenu la confirmation que l'âge légal serait maintenu à 62 ans dans le futur "système universel" promis par Emmanuel Macron en lieu et place des 42 régimes existants. Cette fois, l'objet du cafouillage est la "clause du grand-père" : le chef de l'Etat y songe pour ménager les régimes spéciaux, notamment la SNCF et la RATP, où se profile une grève reconductible dans moins d'un mois. Mais pour Jean-Paul Delevoye, "c'est impossible ! Si on (le) fait pour une profession, il faut (le) faire pour tout le monde, question d'équité, ça veut dire que l'on renonce à la réforme", a-t-il déclaré mercredi au Parisien, déclenchant l'ire de ses supérieurs.

Le haut-commissaire a rapidement eu droit à un recadrage du Premier ministre, dont l'entourage confirme qu'"ils se sont eus au téléphone pour une mise au point, pour rediscuter la position du gouvernement". "Tu ne peux pas fermer des portes qui font partie de la concertation", explique un acteur proche du dossier. Un message bien reçu par Jean-Paul Delevoye, qui a fait savoir à l'AFP qu'il "se rangera derrière la décision du président, du Premier ministre et du Parlement".

Le président a déjà prévenu qu'il irait "au bout de cette réforme" mais aussi

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme des retraites : le gouvernement veut prendre en compte la dangerosité du métier de policier
Réforme des retraites : ce qui bloque profession par profession
Réforme des retraites : la plateforme de consultation citoyenne pourrait être lancée dès ce jeudi soir
Réforme des retraites : elle ne concernera peut-être pas la génération 1963 !
Réforme des retraites : les salariés impactés avant les régimes spéciaux ?