Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 263,45
    -45,36 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,83
    +45,94 (+3,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Législatives 2024 : retraites, budget… les grands chantiers de la nouvelle Assemblée nationale !

Atlantis

Du pain sur la planche. Les nouveaux députés élus à la suite du second tour des élections législatives, ce dimanche 7 juillet, auront fort à faire à l'heure où une partie des Français seront, eux, en congés. L'Assemblée fraîchement élue fera en effet sa rentrée le 18 juillet à 15 heures pour une première session plénière, à l'issue de laquelle les groupes parlementaires devront être constitués.

Le lendemain, le 19 juillet, sera désigné le bureau de l'Assemblée nationale, avant la réunion des premières commissions le 20 juillet. En principe, cette première session ordinaire de 15 jours doit prendre fin le 1er août, mais elle pourrait être prolongée de deux semaines à la demande du futur Premier ministre ou d'une majorité des députés.

Et une prolongation des travaux de l'Assemblée nationale cet été n'est pas à exclure, notamment pour régler la question brûlante du budget 2025. Il y aura en effet urgence pour la future coalition majoritaire et le gouvernement qui en sera issu : «En cette période de l'année, les grands arbitrages sont en principe déjà arrêtés, et la période de juin à octobre sert habituellement à sceller ce qui a été décidé plus tôt dans l'année», rappelle Anne-Charlène Bezzina, maître de conférences en droit public, Il faudra donc se hâter pour acter de grandes orientations au sein du futur Projet de loi de finance (PLF), puisque ce dernier doit être présenté à la commission européenne et au Haut Conseil des finances publiques (HCFP) avant d'être discuté au Parlement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : la France risque-t-elle une nouvelle dégradation de sa note ?
JO 2024 : préparez-vous à une grève dans les aéroports parisiens…
Bac 2024 : admis, au rattrapage ou recalé ? Découvrez vos résultats
Mélenchon, Tondelier, Autain… Qui pourrait succéder à Gabriel Attal au poste de Premier ministre ?
Royaume-Uni : «Pas de temps à perdre» pour doper la croissance, selon la ministre des Finances