La bourse est fermée

Réforme des retraites : ce qui bloque profession par profession

La colère monte. En cette fin du mois de septembre, le calendrier des manifestations contre la réforme des retraites est bien rempli. Après la RATP le 13, les avocats le 16 et EDF le 19, Force ouvrière prévoit une mobilisation ce samedi 21 septembre. Devraient suivre la semaine prochaine la SNCF et le personnel de l’enseignement (le 24) puis les forces de l’ordre le 2 octobre. Tour d’horizon des raisons de cette colère.

Les avocats

Les professionnels du droit dénoncent le doublement de leurs cotisations passant de 14 à 28 % et la diminution de leur retraite de 30 %. Ils craignent que cette hausse de charges ne mette en péril de nombreux cabinets. Seule profession à avoir son propre régime de base, ils réclament à ne pas être intégrés au futur régime universel. Ils sont à l’origine du collectif SOS retraites qui regroupe plusieurs professions libérales comme les médecins, les kinés ou encore les infirmières ainsi que les pilotes de ligne. Plusieurs syndicats représentant la profession ont été reçus le 17 septembre par la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, et Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites. Un autre rendez-vous devrait être programmé dans les deux semaines à venir.

Date de mobilisation : Après leur mouvement du 16 septembre, le collectif SOS Retraites, auquel participent des syndicats représentant des avocats, dit travailler à la mise en place de nouvelles actions communes.

Les médecins

Comme les avocats, plusieurs syndicats de médecins participent au collectif SOS Retraites. Contrairement à ces derniers, ils ne sont pas contre la création d’un régime universel. Mais ils ne veulent pas d’un système qui englobe tous les actifs jusqu’à 120.000 euros de revenus par an. Ils demandent un premier niveau de régime universel jusqu’à un plafond de la Sécurité sociale, soit 40.000 euros et ensuite des régimes complémentaires qui permettraient à chacun de garder les spécificités liées à leur profession.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :