La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 594,80
    -249,15 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Réforme des retraites : "Augmenter les salaires et les cotisations règlera le problème" (Gilles Raveaud)

INTERVIEW - Pour l'économiste Gilles Raveaud, il existe de nombreux autres leviers que le recul de l'âge de départ pour combler les déficits du système de retraite en France, notamment en agissant sur le chômage.

Le gouvernement présentera officiellement le 10 janvier sa réforme des retraites, qui devrait repousser de trois ans l'âge de départ légal afin d'assurer la pérennité des retraites en France. Dans le même temps, le Conseil d'orientation des retraites (COR) projette que les déficits des caisses des retraites dans les prochaines années devraient se résorber d'eux-mêmes et disparaître d'ici une dizaine d'années, sans qu'aucune réforme ne soit fondamentalement nécessaire.

Un drôle de paradoxe, que l'économiste Gilles Raveaud, maître de conférences à l'université Paris 8 réfute. A ses yeux, si les projections du COR sont certes bien trop optimistes, il existe bien d'autres pistes bien plus efficaces que le recul de l'âge de départ pour maintenir l'équilibre des caisses de retraite.

Illustration simulateur de retraites Challenges Crédit : Illustration simulateur de retraites Challenges
Illustration simulateur de retraites Challenges Crédit : Illustration simulateur de retraites Challenges

Simulez votre propre réforme des retraites et mettez vous à place du gouvernement !

Challenges : Pourquoi êtes-vous en désaccord avec les projections du COR, estimant que les caisses de retraites vont revenir naturellement à l’équilibre du fait de la croissance des salaires ?

Gilles Raveaud : Les hypothèses de croissance du COR sont irréalistes. Nous voyons depuis vingt ans la multiplication des crises : le 11 septembre 2001, la crise des subprimes, le Covid, les sécheresses, l’augmentation des coûts des assurances, etc. Des hypothèses de croissance sur 30 ans entre 0,7 et 1,3%, comme l'intègre le COR seront donc fausses car si vous avez des crises, votre moyenne est plombée. Et il y aura d’autres, c’est inévitable. Le terme même de crises n’est plus pertinent, car nous entrons dans une nouvelle réalité économique avec de très fortes hausses des coûts. Nous voyons déjà une très forte augmentation du prix des matières premières, la baisse des rendements agricoles, les maintenances des centrales nucléaires, etc.

Et la transition écologique amènera également des coûts supplémentaires. Par exemple, nous devrons acheter des climatiseurs et des voitures électriques, plus chères que les thermiques.[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi