Marchés français ouverture 3 h 27 min
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 497,01
    +94,96 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    -0,0017 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 558,22
    -400,14 (-1,82 %)
     
  • BTC-EUR

    21 623,23
    -477,90 (-2,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,83
    -8,49 (-1,56 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     

Réforme des retraites : appel à une journée de grèves et de manifestations dès le 19 janvier

AFP - JULIEN DE ROSA

Les syndicats se préparent à mobiliser dès le 19 janvier contre le report de l'âge légal à 64 ans. "Nous voulons aller jusqu'au bout", a répondu le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, ce mercredi. Emmanuel Macron a, quant à lui, insisté sur le caractère "indispensable et vital" de la réforme des retraites.

La bataille commence. Au lendemain de la présentation de la réforme des retraites, les syndicats se préparent à mobiliser dès le 19 janvier, dans un front uni contre le report de l'âge légal à 64 ans. Après trois mois d'atermoiements et de concertations, le gouvernement a rendu son verdict et confirmé la hausse attendue de l'âge légal de départ en retraite de 62 à 64 ans d'ici 2030. Moins que les 65 ans promis par Emmanuel Macron avant sa réélection. Mais assez pour "garantir l'équilibre" budgétaire à la fin de la décennie, tout en finançant "des mesures de justice", a assuré Elisabeth Borne.

La Première ministre a défendu des "avancées" sur l'emploi des seniors, les "carrières longues" et la prise en compte de la pénibilité. Mais surtout une revalorisation des petites pensions, bientôt portées à 1.200 euros brut (avant prélèvement de la CSG) par mois pour une carrière complète. La mesure concernera non seulement les futurs retraités, mais aussi près de deux millions de retraités actuels. De quoi contenter la droite, clé d'une adoption de la réforme au Parlement. Le président des Républicains, Eric Ciotti, s'est d'ailleurs félicité de voir reprises "des demandes importantes" de son camp.

Lire aussiÂge légal à 64 ans, durée de cotisation… Elisabeth Borne lance la bataille des retraites

Mais le groupe LR à l'Assemblée a une "ligne rouge" sur les "carrières longues". Il exige qu'une personne qui commence à cotiser à 20 ans "puisse partir quand elle a atteint l'ensemble de ses annuités (43 ans dès 2027, NDLR), c'est-à-dire non pas à 64 mais à 63 ans", a souligné mercredi sur RFI son porte-parole, Pierre-Henri Dumont.

Satisfecit général du patronat

Satisfecit général du patronat également: le Medef a salué les "décisions pragmatiques et responsables" de l'exécutif. Tout en réaffirmant son hostilité à l'index mesurant l'emploi des seniors dans les entreprises de plus de 300 salariés, assorti d'une sanction financière en cas de refus de publication.

L'accueil est sans surp[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi