La bourse ferme dans 5 h 26 min

Réforme des retraites : ces 24 milliards qui résoudraient le déficit une fois pour toutes

L'expiration de la Caisse d'amortissement de la dette sociale en 2024 libérera 24 milliards d'euros par an pour financer les retraites.

Relayée par les détracteurs de la réforme des retraites, qui se sont donnés rendez-vous dans la rue ce jeudi 5 décembre, la séquence connaît son petit succès sur les réseaux sociaux. Le 25 novembre dernier, l'économiste Gilles Raveaud, maître de conférences à l’université Paris-8 Saint-Denis, soutenait sur BFM Business cette thèse hérétique : "En fait, il n’y a pas de problème de financement des retraites." Comment donc ? Et par quel miracle ? Tout simplement, comme l'explique l'économiste, en réaffectant aux retraites l'argent qui sert aujourd'hui à rembourser la dette de la sécurité sociale, une fois celle-ci expirée.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire l'assurait pourtant encore sur France Inter le 2 décembre : "Notre régime de retraite construit en 1945 est à bout de souffle". "Il faut qu'il y ait un équilibre financier. Vous ne partez pas avec un déficit qui est évalué par le Conseil d'orientation des retraites (COR) entre 7 et 18 milliards d'euros" en 2025, martelait encore le patron de Bercy. De sorte qu'une réforme dite "paramétrique", jouant soit sur l'âge de départ à la retraite, soit sur la durée de cotisation, est selon lui inévitable pour pouvoir mettre en œuvre le système universel promis par Emmanuel Macron.

Lire la suite