Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 266,61
    -3 101,82 (-4,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Réforme des retraites : les électriciens et les gaziers débutent leur mouvement de grève ce vendredi

LIGHTFIELD STUDIOS/Adobe Stock

La grève reconductible dans l'énergie a débuté dès vendredi après-midi avec des baisses de production d'électricité dans plusieurs centrales nucléaires, "compte tenu du débat qui s'ouvre au Sénat" sur l'article 1 concernant la suppression des régimes spéciaux de retraite, a annoncé la CGT. Dans ces conditions, "les agents d'EDF des centrales nucléaires se mettent en grève et baissent dès cet après-midi la production d’électricité", a indiqué la CGT. Le site internet d'EDF répertoriait des baisses de charge dans plusieurs centrales.

Celles de Flamanville (Manche), Paluel (Seine-Maritime) et Saint-Alban (Isère) étaient touchées par des baisses équivalant au total à un peu plus de 1.000 MW, selon le site internet d'EDF, soit la puissance d'un réacteur nucléaire, mais le mouvement "a vocation à s'étendre", selon la CGT. "On vient d'appeler à généraliser, y compris dans l'hydraulique. Ca va s'organiser aujourd'hui, ce soir et demain samedi", a indiqué à l'AFP Sébastien Ménesplier, secrétaire général de la CGT Energie. Ces baisses de production, très encadrées par le gestionnaire du réseau de lignes à haute et très haute tension RTE, n'entraînent généralement pas de coupures pour les clients.

Ce mouvement devait au départ démarrer lundi soir, en vue de mettre "la France à l'arrêt" mardi. Mais l'examen par le Sénat, attendu dès vendredi soir voire samedi, de l'article 1 du projet de réforme de retraites portant sur la suppression des régimes spéciaux, dont celui des électriciens et gaziers, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fin des régimes spéciaux : le Sénat lance les débats
Le chef de l’ONU dénonce les taux de "prédateurs" appliqués aux pays pauvres
Selon un général américain, les États-Unis doivent se préparer à un conflit avec la Chine
Le Stade de France pourrait être vendu par l'État
Chant du coq, odeurs des vaches... Dupond-Moretti annonce une proposition de loi pour éviter "les faux procès" d'agriculteurs