Marchés français ouverture 2 h 38 min
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,51
    +81,11 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0494
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 279,93
    -238,36 (-1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    16 213,83
    -426,48 (-2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,78
    -9,44 (-2,30 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     

Réforme de l'assurance chômage : comment le gouvernement va (encore) durcir les règles d'indemnisation

Pôle emploi

Ce lundi, le ministère du Travail présente aux partenaires sociaux les conclusions des concertations sur la nouvelle réforme de l'assurance chômage qu'il souhaite mener. Voici les arbitrages retenus.

Le gouvernement dévoile ce lundi 21 novembre aux partenaires sociaux ses décisions sur sa nouvelle réforme de l'assurance chômage, qui fera varier la durée d'indemnisation en fonction du taux de chômage, selon des sources syndicales et patronales. Lors d'une réunion au ministère du Travail dans la matinée, Olivier Dussopt a fait connaître aux organisations patronales et syndicales "les arbitrages retenus" après une concertation débutée en octobre.

Le leitmotiv de l'exécutif est que l'assurance chômage soit "plus stricte quand trop d'emplois sont non pourvus, plus généreuse quand le chômage est élevé", une idée soutenue par le Medef et la CPME mais à laquelle s'opposent tous les syndicats. Le gouvernement a exclu de toucher au niveau de l'indemnisation et a renoncé à une variation des règles en fonction de la situation locale de l'emploi, trop complexe à mettre en oeuvre.

>> Notre service - Une question ? Un litige ? Un avocat spécialisé (droit du travail, de l'immobilier, de la famille…) vous accompagne par téléphone

"Nous n'allons pas moins indemniser, nous allons travailler sur la durée d'indemnisation", en conservant "un plancher", a confirmé Olivier Dussopt, ce dimanche sur Europe 1. Les conditions d'accès à l'indemnisation, soit le fait d'avoir travaillé six mois sur une période de référence de 24 mois, ne seront pas non plus modifiées. Le gouvernement "ne diminuera pas le nombre de personnes éligibles à l'ouverture de droits à l'assurance chômage", a assuré le ministre du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Abandon de poste, refus de CDI… ce que va changer la loi sur l’assurance chômage, adoptée par le Parlement

Télétravail et outils collaboratifs : les salariés “dubitatifs”, selon Atlassian
Salaire : cadres, voici les 30 métiers qui paient le mieux
Abandon de poste, refus de CDI… ce que va changer la loi sur l’assurance chômage, adoptée par le Parlement
LinkedIn franchit le cap des 25 millions de membres en France, voici pourquoi selon la direction
TPE/PME : les salaires ont augmenté de 3,1% au premier semestre