La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 642,42
    +1 872,30 (+3,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Cette réforme de l’immigration de travail passée inaperçue

·2 min de lecture

Le gouvernement a discrètement réactualisé la liste des métiers en tension, ouverts aux immigrés, et simplifié les procédures d’autorisations de travail. Une réforme qui pourrait doper l’immigration économique.

On a connu l’exécutif plus bavard. , la réforme de l’immigration de travail semblait avoir totalement disparu de l’agenda. Il n’en est rien. S'il n'est plus question d'objectifs chiffrés, le gouvernement a revu discrètement la liste des métiers en tension, ouverts aux immigrés, au printemps dernier, et réorganisé les services chargés de délivrer les autorisations de travail. Sans tambour ni trompettes. Quasi aucune reprise dans les médias. Serait-il devenu frileux sur ce sujet inflammable, à l’approche des élections? "Il était difficile de communiquer sur ce thème en pleine crise du , justifie-t-on au ministère de l’Intérieur. Nous avons ciblé notre communication vers les principaux intéressés, les employeurs et les salariés." Pourtant, la réforme pourrait avoir un impact majeur sur l’immigration de travail dans les années à venir.

Le constat est connu. Depuis les années 1980, l’immigration familiale a pris une place prépondérante dans notre pays et nos politiques publiques ont négligé les filières professionnelles. Le nombre de titres de séjours octroyés à des travailleurs de pays tiers (les ressortissants de l’Union européenne n’en ont pas besoin) était tombé à des étiages très faibles dans les années 2000: jusqu’à 11.000 par an à peine, contre 80 à 90.000 pour l’immigration familiale. Mais, depuis 2012, la donne change progressivement. Leur nombre a plus que doublé, passant de 16.013 à 38.671 en 2019, soit 21% du total des titres délivrés (hors étudiants). Conscient du déficit d’attractivité de la France, le gouvernement de François Hollande a notamment créé, en 2016, le "passeport talent", destiné aux travailleurs hautement qualifiés. Sous Emmanuel Macron, le dispositif a été renforcé par . Il a ainsi bénéficié à 9.552 étrangers en 2019, dont 53% de scientifiques.

Une liste de métiers totalement obsolète

Pour les autres travailleurs, les procédures étaient restées, en revanche, inadaptées. Le chemin le plus direct était de candidater dans des métiers dits "en [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles